Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Francesco Salviati - français

PDF
Imprimer
Envoyer

FRANCESCO SALVIATI

 

Incrédulité de saint Thomas,

Terrible tableau qui hante,

Qui trouble en profondeur mon esprit !

 

L’étonnement du Christ,

La pâleur hivernale de son doux visage

Les expressions aiguisées et tranchantes de la foule

Et le jeune Thomas à genoux,

La rationalité navrante de son esprit,

Son doute fondamental,

L’automnal désarroi de sa main,

La fixité orageuse de son regard !

 

Image sidérante, lourde d’effroi glacial

Et de hargne incendiaire !

Thomas, son caractère abrupt, emporté,

Téméraire, épidermique,

Les archaïsmes tenaces de sa pensée !

 

Le splendide pinceau de Salviati,

Son art sublime de déchirer

Le rideau des apparences

Pour faire voir les profondeurs nues,

Son pur génie, son destin resplendissant !

 

La fine ramification du temps

Dans l’attitude des disciples !

L’oisiveté favorable aux propos séditieux.

 

Non, les vociférations du sang

Ne peuvent limiter la mémoire du cœur !

 

Croire, construire une maison d’amour,

Entretenir la flamme de la foi spontanée

Comme la Rosa Criterion,

Buisson vigoureux et luxuriant,

Conserve longtemps son enivrant parfum,

Comme les fleurs vierges conservent le matin

Leur respiration fraîche !

 

Seigneur, garde-moi dans ta miséricorde,

Moi, assis au bord de mes larmes,

Le cœur lourd de tant de blés moissonnés

À l’aube qui élucide les mystères de l’âme !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 11 novembre 2019

 

Glose :

 

Francesco Salviati, pseudonyme de Francesco de Rossi, né en 1510 à Florence et mort en 1563 à Rome, est un peintre maniériste florentin. Il tient son nom de son fidèle protecteur, le cardinal Giovanni Salviati, l’oncle de Cosme Ier. Il est parfois surnommé Cecco ou Cecchino SalviatiGiorgio Vasari écrit que Salviati « possédait un plus beau style que tout autre à Florence à son époque. » C'était un portraitiste renommé et un fresquiste admiré pour sa rapidité d’exécution que Vasari oppose à la lenteur de Pontormo et de Bronzino et son habileté à mettre en scène de complexes allégories profanes ou sacrées.

Francesco Salviati fait son apprentissage chez Andrea del Sarto (en 1529-1530).

Il part pour Rome en 1530. Il y est rejoint par son ami Giorgio Vasari qu’il connaît depuis l’âge de 13 ans. Il peint une Annonciation pour la chapelle de la famille Castellani de l’église San Francesco a Ripa.

Francesco Salviati prend le chemin de Venise, où il est reçu par Giovanni Grimani et son frère Vettor Grimani, procurateur de Saint-Marc. Il peint un panneau octogonal représentant Psyché (aujourd’hui disparu, mais connu par une gravure) pour le plafond de leur palais de Santa Maria Formosa. Pour les religieuses de Santa Cristina de Bologne, il peint une pala (fresque) représentant une Vierge à l’Enfant.

 

L'Incrédulité de saint Thomas est un tableau de Francesco Salviati réalisé entre 1543 et 1547 pour l'église Notre-Dame-de-Confort à Lyon après une commande de Thomas II de Gadagne, conseiller florentin de François Iᵉʳ. Il est actuellement conservé au musée du Louvre.

 

Mis à jour ( Lundi, 11 Novembre 2019 14:51 )