Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

SI PURES, LES COULEURS - français

PDF
Imprimer
Envoyer

SI PURES, LES COULEURS

Si pures sont les couleurs d’automne !

 

En vagues taciturnes de joie

Elles se hâtent jusqu’aux rivages ocre

De mon âme !

 

Ô ma vie pure,

Vie sans méchanceté ni vanité !

Vie aussi précise

Que les gravures envoûtantes

D’Enea Vico

Ou la somptueuse statue

Diomède de Cresilas !

 

Comme une rose blanche

Jetée au fond d’un puits profond

Où règne, au milieu d’une nuit féconde

Et d’un silence de poupée,

Est mon vibrant souvenir de toi,

Ô ma vie !

 

Ô amour, toi qui sais réconcilier

Le multiple et le divers

Et garder sur les pages blanches

Les puissantes inflorescences des jours !

 

Le temps créancier et ses doigts crochus

N’ont pas réussi à faire se courber mon cœur !

 

Mon ange, je lis ta lettre

Qui sent si frais le coing et le ciel du sud

Ce jour où, plus minces que des graines de pavot

Tombent les gouttelettes cristallines de la pluie.

 

De chaque mot de ta sororale missive

Jaillit une couleur pure

Et une suave musique aquatique !

 

Et tout me semble éternel

Malgré les années qui s’en vont

Comme la neige sous le souffle chaud

Des vents printaniers.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 2 novembre 2019

 

Glose :

Enea Vico est un célèbre graveur et numismate italien, né à Palerme le 29 janvier 1523 et mort à Ferrare le 17 ou 18 août 1567 (à 44 ans).

Orphelin très tôt, Enea Vico est élevé à Parme et à Rome, puis part à Florence où il travaille pour Côme Ier de Médicis. Enea travaille également auprès de Alphonse II d’Este duc de Ferrare.

On lui doit environ 500 estampes sur des sujets très divers (portraits, batailles, animaux, grotesques, etc.)

 

Crésilas (en grec ancien Κρησίλας / Krêsílas) est un sculpteur grec du Ve siècle av. J.-C.,  contemporain de Phidias.

Originaire de la cité de Cydonia, en Crète, il effectue sa carrière à Athènes. On lui doit le portrait de Périclès, dit « olympien », qui était placé sur l’Acropole. Cette statue en bronze, réalisée après la mort de l'homme d'État, le représentait debout dans une attitude proche de celle des bronzes de Riace. Il est l’auteur de plusieurs autres célèbres statues parmi lesquelles figure Diomède (en grec ancien Διομήδης / Diomếdes). Fils de Tydée et de Déipyle, dit le Tydéide (Τυδείδης / Tudeídês) Diomède est roi d'Argos. Il est l'un des héros grecs de la guerre de Troie.