Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Des sourires, des sourires, des sourires - français

PDF
Imprimer
Envoyer

DES SOURIRES, DES SOURIRES, DES SOURIRES

« Εν αρχή ην ο Λόγος »

(« D ' abord la Parole »)

Des sourires qui élargissent l’espace,

Des sourires qui allègent l’air

Des sourires dans la suave épaisseur du jour

Avant la camisole de force de l’hiver !

 

Bientôt courts seront les jours de l’hiver

Et peu bavardes dans leur douce somnolence

Les sèves cachées sous l’écorce !

 

Et ce bleu, ce bleu, ce bleu

De la Vierge et l’Enfant enlacés

De Giovanni Battista Salvi !

 

Je suis ce penseur crépusculaire

Qui garde jalousement

Les sources intimes de sa joie !

 

Je pense à toi, ami délicat

Des îles des Moluques,

Riches en délicieuses épices

Et à toi, mon frère d’espoir

De la mosquée d’Al-Azhar

Sans morigéner l’Occident,

Moi qui macère dans les replis

Et les aspérités d’un monde

Froid et impitoyable,

D’un monde sans aménité aucune !

 

Je vous parle sans emphase

Ni misérabilisme, mes frères,

Car la beauté de Dieu est partout,

Partout !

 

Mais la lumière et la fraternelle chaleur

Me viennent de vous, mes amis aimés !

 

Je sais, mes amis, je sais

Que nous ne pouvons pas mourir à nous-mêmes

Tant que l’amour coule à la lisière

De nos cœurs qui battent

Comme les hautes tiges des herbes folles

Sous l’élan amoureux du vent

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 17 octobre 2019

Glose :

Giovanni Battista Salvi (1609-1685), dit il Sassoferrato, du nom du village où il est né, est un peintre italien du XVIIe siècle connu principalement pour ses sujets religieux.

Les détails de la vie de Giovanni Battista Salvi sont peu connus. Né à Sassoferrato, dans l'actuelle province d’Ancône, en Italie, alors dans les États pontificaux, il devient l'apprenti de son père Tarquinio Salvi, dont on possède encore quelques œuvres (dans l'église de Sassoferrato notamment).

On pense qu'il a ensuite été l'apprenti du célèbre peintre Domenichino, lui-même apprenti de Annibale Carracci. Salvi a été influencé par d'autres élèves de Carracci comme Francesco Albani et surtout Guido Reni, que certains critiques considèrent comme son mentor bien que cela n'ait pas été prouvé. Ses peintures montrent également l'influence d’Albrecht Dürer, du Guerchin et surtout de Raphaël qu'il admirait. Le français Pierre Mignard, qui travaillait à Rome à l'époque, a aussi été l'un de ses modèles.

Salvi a réalisé quelques grandes compositions pour les églises romaines et celles de sa région. Son autoportrait, aujourd'hui dans la galerie des autoportraits du corridor de Vasari de Florence, fut offert à Cosme III de Médicis par le cardinal Chigi en 1683.

Les Moluques, en indonésien Maluku, sont un archipel situé dans l'est de l'Indonésie et formant un territoire de 74 500 km² pour plus de 2 millions d'habitants. Ces îles productrices d'épices ont attiré les Européens dans l'archipel indonésien au début du XVIᵉ siècle.

 

La mosquée Al-Azhar, fondée en 970, est une des plus anciennes mosquées du Caire et le siège de l'université Al-Azhar, la plus ancienne université islamique encore active au monde après Quaraouiyine au Maroc et l'université Zitouna en Tunisie.