Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Moi, l'enfant de la lampe - français

PDF
Imprimer
Envoyer

MOI, L’ENFANT DE LA LAMPE

Moi, l’enfant de la lampe vive

Qui brille la nuit

Au milieu des lourdes ténèbres,

Je parle avec le silence parfumé

De ma cellule monacale.

 

Comme la sève alerte

Qui monte jusqu’aux fruits,

Mon sang s’élève vers les étoiles

Et cherche à connaître

Le ravissant secret de leur poésie !

 

Dans le jardin où règne l’automne

Les feuilles jaunes couvrent

De leur riche tapis d’Orient

Les allées taciturnes.

Les nids légers, jadis débordant de cris,

Se balancent tristement à présent

Sur les branches amèrement nues.

 

Jadis, quand triomphait dans l’air

L’heureuse chaleur,

Narcisses et violettes sauvages

Embaumaient le petit ruisseau

Et l’inépuisable idylle nuptiale du printemps.

 

Une brise transparente

Et le soleil ineffablement lumineux

Embrassaient avec volupté

Ta nuque alabastrine

Et ta tête pensive

Toute pleine de rêves hypnotiques.

 

Moi, tel un protonotaire de Byzance,

J’enregistre en chantant,

Tes sourires lumineux

Dans le grand Registre d’or

De mon cœur !

Athanase Vantchev de THracy

 

Paris, le 1er octobre 2019

Glose :

Alabastrin, alabastrine (adj.) : relatif à l’albâtre. Très blanc. L’albâtre est un matériau naturel blanc utilisé en taille de pierre et en sculpture. Il existe deux formes d’albâtre bien distinctes correspondant à deux espèces minérales différentes : l’albâtre calcaire et l’albâtre gypseux sont respectivement composés de calcite et de gypse.  Son nom vient du latin alabaster, venant lui-même du grec ancien αλάϐαστρος / alabastros, qui désignait un vase sans anse, l'albâtre étant utilisé pour façonner des vases à parfum sans anse.

Protonotaire (n.m.) : un protonotaire est à l'origine le chef des collèges de notaires à la cour byzantine. Dans l'Église catholique, un protonotaire apostolique est un officier du Saint-Siège qui reçoit et expédie les actes des consistoires publics. Prélat de la cour romaine du rang le plus élevé parmi ceux qui n'ont pas le rang d'évêque.