Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LE CHAMP DE COLZA - français

PDF
Imprimer
Envoyer

LE CHAMP DE COLZA

De l’or, de l’or, de l’or

Tout en or solaire le champ de colza,

Le vent subtil souffle,

Souffle le vent taquin

Et fait danser la majestueuse mer de colza :

Valses,

Quadrilles,

Galop,

Mazurkas !

Mazurkas, galops,

Valses, quadrilles !

 

Fort, fraternel,

Frais et pur est l’air

Au-dessus du jaune délire du colza.

 

Sur un vert talus,

Au fond d’une jolie jarre ocre,

À côté du cœur blond de l’été,

Dort une eau glacée de source.

 

Haut dans ciel, l’œil prompt,

Ivre de lumière et de parfums

Chante un coucou

Avec son amicale malignité.

 

Au pied de la colline,

Dans le cimetière,

Une vielle dame

Enterre ses souvenirs,

Puis, lasse de pleurer,

Se laisse choir sur le sol

Oubliant de donner chair

À ses dernières paroles

 

Ô, mon Dieu, même si diminue

Dans mes veines le sang,

Que jamais ne meure

Dans mon cœur la tendresse !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 22 août 2019