Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Comme un immense inachèvement - français

PDF
Imprimer
Envoyer

COMME UN IMMENSE INACHÈVEMENT

 

Ô Mère de Dieu, ô Mère aimée,

Belle comme mille milliards d’étés,

Aujourd’hui, ma Mère de lys blancs,

C’est Ta fête ! Ta fête ! Ta fête !

 

Ton cœur est cette chapelle zodiacale

Où toutes les étoiles du ciel

Déversent les ruisseaux

De leur vivifiante clarté !

 

Ô Mère de Dieu,

Toi ma Rose au seuil du savoir,

Je vis encore, respire et ris

Sous ton regard empli d’amour

Sous Tes caresses plus tendres,

Fraîches et douces

Qu’un champ de marguerites !

 

Ô Mère, comme je suis heureux

Quand je vois,

Purs comme l’eau de la campagne,

Les jeunes soleils briller

Dans les yeux immaculés

Des oiseaux et des enfants !

 

C’est Ta fête, ma Mère, Ta fête,

Amie des hommes, des capucines et des marais

Où flotte la radieuse armée des nénuphars !

 

C’est Ta fête, ma Mère, ma pivoine !

 

Une enivrante odeur de pommes

Erre dans la maison.

 

Une joie légère

Suinte des murs

Enduits de chaux !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 15 août 2019