Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Soldanelle des Alpes - français

PDF
Imprimer
Envoyer

SOLDANELLE DES ALPES

Cette vaste nuit ouverte

Aux vents et aux songes

Et ces frêles tiges de la soldanelle,

Ces fleurs d’un bleu violacé

Déposées sur le lac blanc de l’oreiller !

 

S’en vont, comme des rêves, à la hâte,

Les heures, les jours, les mois,

Le chant du sang qui déborde le temps !

 

Ah, cette lumineuse avenance de l’air matinal,

La fulgurance d’un regard pleine de bonté !

 

Tout est déjà si loin,

Qui se souvient de ces jours ? Qui ?

 

Debout, face à l’aurore,

J’écoute le chant des aiguilles de pin

Caressées par la brise

Et admire la rayonnante tapisserie

Que tissent les hirondelles !

 

Ah, j’ai bien tout le temps,

À présent que personne ne m’attend.

 

Ô cette inapaisable inquiétude !

 

Amis, puis-je comme Shelley périr

Dans les vagues déchaînées

D’une mer d’été !

 

Pour ceux qui partent,

Pour ceux qui restent,

C’est le temps d’une même

Immense douleur,

Du même effroi et frisson !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 18 juillet 2019

 

Glose :

La Soldanelle des Alpes (Soldanella alpina) est une plante herbacée de la famille des Primulacées.

Forme : tige de 5 à 15 cm de haut.

  • Feuilles : coriaces et luisantes, arrondies, situées à la base de la plante.
  • Fleurs : en cloche penchée et découpées à moitié en lanières, avec des corolles bleu violacé.
  • Floraison : d'avril à août (dès la première fonte des neiges)
  • Habitat : dans les suintements de neige fondante de divers milieux (pelouses, pâturages, landes, rocailles, combes à neige...).
  • Altitude : entre 900 et 3 000 m.

Avenance (n.f.) : construit sur advenant (du verbe advenir, « ce qui arrive ». Ici dans le sens de ce qui convient, courtoisie, affabilité.

Percy Bysshe Shelley (1792-1822) : est un poète britannique né près de Horsham (Sussex) le 4 août 1792 et mort en mer au large de Viareggio (Italie) le 8 juillet 1822. Sses œuvres les plus importantes sont de longs poèmes visionnaires tels que Alastor, or The Spirit of Solitude, Adonaïs, Prometheus Unbound, et son poème inachevé The Triumph of Life.

Sa vie hors des conventions sociales, son idéalisme farouche et sa voix passionnée l’ont rendu à la fois célèbre et haï de ses contemporains, qui voyaient en lui le diable. Mais les deux ou trois générations suivantes en firent leur idole,

Sa célébrité est aussi associée à celle de ses contemporains John Keats et lord Byron, qui comme lui moururent encore jeunes, ainsi qu’à la femme qu’il épousa en secondes noces, la romancière Mary Shelley, auteur de Frankenstein, dont il préfaça l’édition de 1818.

En 1858, un membre de l'aristocratie anglaise nommé Edward John Trelawny publia un compte-rendu de sa vie en Italie avec Lord Byron sous le titre Recollections of Shelley and Byron, une ode au génie des deux hommes, mais plus particulièrement de celui de Shelley que, malgré son caractère fantasque, Trelawny ne pouvait s'empêcher d'aimer et d'admirer, alors que le ton du livre est beaucoup plus sévère pour Lord Byron, alors en pleine gloire. En 1876, Trelawny, âgé de 84 ans, republia ses Recollections sous le titre Records of Shelley, Byron and the author.