Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Tribule terrestre - français

PDF
Imprimer
Envoyer

TRIBULE TERRESTRE

Douce pluie qui tombe sur nous deux,

Mon ange !

Dis, es-tu la même cette année ?

 

Ma peau de miel

S’épanouit sous la chaleur

De tes mains enchanteresses

Comme les grasses prairies

Sous les fervents baisers de l’aurore !

 

Céleste grammaire de l’amour,

Divine syntaxe de la lumière des sourires,

Et cet accord profond, secret, magique

Entre les mots et le monde !

 

Délicieux désœuvrement de l’âme,
Archipel de rosée et d’éclats,

Sommet d’intelligence et de sensibilité !

 

Une vie, mon ange,

Sans afféterie, faite de rigueur, de clarté et d’alacrité

Aussi somptueuse

Que Nuit attique d’Aulu-Gelle !

 

L’aiguière pleine de fleurs,

Du pollen sur tes longs cils de soie,

L’ogive du matin,

Le temps qui coupe les tiges des jours

Et cette tristesse parfaite

Comme un vieux livre de poésies !

 

Ô doux égarement du cœur,

Fenêtres humides,

Innocente mélancolie de l’éther

Et les rameaux des ormes

Qui ploient sous le poids

De ma mémoire

Et de la capricieuse marche des saisons !

Ô heures, heures amoureuses

Qui appuyez vos faces de fine porcelaine

Contre les hauts vitraux de mon cœur

Couronné de fleurs de tribule,

Heures qui rendez transparents mes désirs !

 

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 7 juillet 2019

Glose :

 

Tribule terrestre (Tribulus terrestris). Le Tribule terrestre, également appelé Croix-de-Malte, est une plante appartenant à la famille des Zygophyllacées, dont elle est l'un des rares représentants en Europe. Indigène en Méditerranée, c'est la principale espèce recensée du genre Tribulus, auquel appartient aussi Tribulus cistoides L., espèce antillaise.

 

Tribulus terrestris est une plante médicinale. C’est une plante utilisée depuis 3000 ans par la médecine ayurvédique (Inde) et la médecine traditionnelle chinoise.

 

Alacrité (n.f.) : du latin alacritas, « vivacité ». Gaieté vive, entraînante.

 

Aulu-Gelle (en latin Aulus Gellius), né à Rome entre 123 et 130 et mort vers 180, est un magistrat, grammairien et compilateur latin du IIe siècle.

Il est l'auteur d'un ouvrage d'érudition en vingt livres intitulé les Nuits attiques.

Les informations sur sa vie ne viennent que de son propre texte. Il étudia à Rome la grammaire auprès de Sulpice Apollinaire, la rhétorique auprès d'Antonius Julianus et Fronton, la philosophie auprès de Favorinus. Dans les années 150 ou 160, il fit un long séjour (au moins deux ou trois ans) à Athènes, où il fréquenta notamment Hérode Atticus et suivit les cours du philosophe platonicien Taurus de Béryte. Il connaissait sans doute aussi Apulée. Il exerça la fonction de juge d'un tribunal civil à Rome.