Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Sunt lacrimae testes - français

PDF
Imprimer
Envoyer

SUNT LACRIMAE TESTES

(Les larmes en témoignent)

L’oubli amer a englouti vos noms, ô poètes :

Archias, Philodème, Antipater de Thessalonique,

Lucille, Nicarque, Lucien !

Habile fut leur bonne langue quand ils aimaient,

Agile leur méchanceté quand ils poursuivaient de leur hargne

Leurs malheureux ennemis !

 

Telle l’ombre qui s’enfuit au coucher du soleil

Vous vous êtes éteints après des vies

Étincelantes de gloire !

 

Comme le silex dans son cœur recèle des flammes

Ainsi vos esprits rapides, habile au métier de dire,

Enfermaient-ils dans leurs plis limpides le feu du génie

Errant sur les cimes d’Hélicon,

Demeure sacrée des Muses !

 

À présent, ô poètes, ô ami bien- aimés,

Vous qui avez si souvent versé du baume

Dans mon âme fragile

Et consolé de vos vers élégants

Mon cœur d’adolescent candide

Nul ne sait où reposent vos corps !

 

Peut-être des araignées qui tissent

Leurs toiles sans lice ni navette

Ont enveloppé avec soin les buissons

Qui poussent abondamment

Sur vos tombes inconnues !

 

Des larmes de reconnaissances

Coulent de mes yeux

Ce soir où je pense à vous,

Ô mes maîtres antiques !

 

Et mon âme, allégée de sa douleur,

S’élance doucement

Vers les somptueux astres clairs

De l’immortelle Grèce

Dans l’immense nuit de velours mauve

Où résonnent encore et toujours

Vos voix irrésistibles.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 23 mai 2019

 

Glose :

Archias : un des poètes sur lequel nous sommes amplement informés, grâce au discours du Cicéron qui porte son nom. Archias est né en Antioche, en Syrie, en 119 av. J.-C. C’est au Pro Archia, magnifique plaidoyer en faveur de la poésie, que le poète doit sa gloire.

Philodème : philosophe, poète, grammairien et musicien, Philodème naquit à Gadara, en Syrie, ville déjà célèbre par la naissance de Ménippe et de Méléagre. Venu à Rome comme Archias et comme tous les Grecs instruits, il se lia particulièrement avec le consul L. Calpurnius Pison, gendre de César. Cicéron honore Philodème des plus flatteuses épithètes. On sait que d’importants fragments de l’œuvre philosophique de Philodème ont été découverts lors des fouilles de la villa de Pison à Herculanum.

Antipater de Thessalonique : ce poète a vécu à la fin du premier siècle avant J.-C., puisqu’il dédie lui aussi plusieurs épigrammes à L. Calpurnius Pison, nomme l’athlète de Pergame Glycon, dont parle Horace, ainsi que le pantomime Pylade.

Lucille : ce poète est connu pour ses cent vingt-quatre épigrammes, presque toutes d’inspiration satirique, qui nous apprennent qu’il a vécu sous Néron.

Nicarque : trente-huit épigrammes sont attribués à ce poète, dont tout porte à penser qu’il vivait au Ier siècle de notre ère.

Lucien : né à Samosate en Syrie vers l’année 130 de notre ère, Lucien avait acquis à travers la Grèce une grande réputation de rhéteur et de sophiste. Lempereur Commode le charge d’un emploi administratif et judiciaire en Égypte. Il y meurt à quatre-vingt-dix ans. Lucien écrit dans le plus pur style attique ses dialogues (Dialogue des morts, Dialogue des dieux, Dialogue des courtisanes, Les sectes à l’encan, l’Icaroménippe, etc. Il rédige également des récits comme L’Histoire vraie ou L’Âne pétillants d’esprit et de malice irrévérencieuse. Il nous a légué quarante-trois épigrammes.