Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Selma Lagerlof - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

SELMA LAGERLÖF

« L'âme qui a été nourrie de contes fantastiques peut-elle jamais se délivrer de leur hantise ? »

Selma Lagerlöf

Âme enchantée, âme suédoise

Tissée de ciels limpides et de neiges cristallines,

D’accalmies ensorcelantes

Et de tempêtes indéchiffrables.

 

Adolescent, mon cœur battait fort

Au contact des fluctuations de votre sensibilité.

Tant d’imprévu, de spontanéité et d’éclat.

Votre style vertigineux qui répugne à la redite,

Vous, âme blanche, vous qui connaissez

La double valeur du possible,

Cette pure invention de l’esprit humain

Qui devance ses propres visées.

Les sentiments contradictoires,

Les gestes incantatoires

De vos sublimes personnages

Qui se tempèrent l’un l’autre !

 

Je ne peux réfléchir à ma vie d’alors

Sans me perdre dans les fantaisies magiques

De vos pérégrinations merveilleuses

À travers l’épaisseur de l’histoire.

 

Ah, ces frissons extraordinaires

Qui couraient ma moelle,

Ces excitations inexplorables !

 

Toutes ces antiques croyances :

Crainte, délire, affection, désordre intime,

Confusions immémoriales !

 

Mon ange de clarté,,

A présent, vieux et lucide,

L’âme en peine, l’esprit divisé contre lui-même,

Je dois, debout, vivre pleinement

Le présent tangible, sans penser

Au passé inexplorable

Et au futur imprévisible !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 8 mai 2019

 

Glose :

Selma Ottilia Lovisa Lagerlöf (1858-1940) est une femme de lettres suédoise. Son œuvre la plus connue est Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède (1906-1907). En 1909, elle est la première femme à recevoir le prix nouvel de littérature.

Selma Lagerlöf est le quatrième enfant du lieutenant Erik Gustaf Lagerlöf et de son épouse Louise Wallroth. Ses parents appartiennent à de vieilles familles du Värmland. Une grande partie de ce qu'elle raconte sur cette région de la Suède trouve son origine dans les légendes et récits de sa région qui ont abreuvé son enfance.

Elle travaille comme institutrice à l'école de filles de Landskrona de 1885 à 1895.  Le domaine de Mårbacka est vendu en 1887.

En 1894, elle rencontre Sophie Elkan, également écrivain, qui aura une influence importante sur l'œuvre de Lagerlöf, et de qui cette dernière tombe profondément amoureuse.

La Saga de Gösta Berling est publiée en 1891. Dans cette épopée romantique, elle laisse éclater son imagination naïve et fantastique dans un style rythmé et lyrique.

Les œuvres de Selma Lagerlöf qui exaltent l’esprit national suédois, ont été mises en relation avec le Nationalromantik. Elle fut également influencée par Knut Hamsun. Les succès qu'elle remporte avec ces œuvres lui permettent de réaliser son rêve, racheter le domaine familial en 1910.

Elle est également la première femme à être élue à l’Académie suédoise en 1914.

En 1918, elle publie un roman pacifiste, Le Banni.

 

Hommage :

Plusieurs œuvres ont été réalisées à son effigie.

Une sculpture d'Astri Taube et d’Arvid Backlund est située dans le parc de Rottneros (commune de Sunne). Deux sculptures de Jonas Högström se trouvent respectivement à Landskrona et à Sunne.

Le portrait de Selma Lagerlöf a figuré sur un billet de banque suédois de 20 couronnes.

 

Le possible comme terme philosophique :

Qu’est ce que le possible ?

Définir « possible » conduit vite à tourner en rond. Le possible est réalisable : il peut devenir réel, il est… possible…

Une définition positive se heurte à la synonymie. Le verbe n’est pas toujours tranché. Certains diront que tout le réel est possible, mais d’autres refuseront au réel le statut de possible.

Dans un cas, on peut être à la fois réel et possible. On dira que la Tour Eiffel est réelle (elle existe) et qu’elle est possible (elle peut exister, la preuve). Dans l’autre cas, être réel exclut d’être possible. Si quelque chose existe, il n’est plus possible : il est réel. On réserve alors « possible » aux choses qui peuvent exister mais n’existent pas. Cela correspond à l’usage courant.

Quoiqu’il en soit, le champ du possible est toujours plus large que celui du réel. Ce qui peut être est par définition plus vaste que ce qui est. Les possibles sont littéralement infinis, ça fait leur charme et celui de Leibniz

« pouvoir » est quasiment irremplaçable, si on l’utilise pour expliquer « possible » on produit une circularité. Négativement, possible est l’opposé d’impossible. Alors que l’impossible contredit l’ordre des choses, le possible ne le fait pas. L’impossible ne peut jamais devenir réel, le possible… peut être, il est apte à exister.

Le possible entretien un lien fort au réel. Ce qui est réel a forcément été possible. Si une chose est, il a fallu qu’elle puisse être… c’est-à-dire qu’elle ait été possible. Toutefois le statut du lien possible / réel


ENGLISH :

Selma Lagerlöf

‘Can the soul that has been nourished with fantastic tales ever cease to be haunted by them?’

Selma Lagerlöf

 

Enchanted soul, Swedish soul

woven through with clear skies and crystalline snows,

with beguiling periods of calm

and indecipherable storms.

 

As an adolescent, my heart beat fast

when I encountered your constantly changing sensibility.

So much that was unexpected, spontaneous and brilliant.

Your dizzying style, unrepeatable,

you, white soul, you who know

the double value of the possible,

this pure invention of the human spirit

which anticipates its own future.

The contradictory feelings,

the incantatory gestures

of your sublime characters

who moderate each other’s excesses!

 

I can’t think back to my life then

without losing myself in the magical fantasies

of your marvellous wanderings

through the dense layers of history.

 

Ah, the extraordinary shivers

which ran down my spine,

those feelings of excitement no longer open to me!

 

All these ancient beliefs:

fear, delirium, affliction, inner disorder,

confusions since time began!

 

My angel of light,

now, old and lucid,

my soul in pain, my spirit divided against itself,

I must rise up and live fully

in the tangible present, without thinking

of the irredeemable past

and the unpredictable future!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

 

Mis à jour ( Jeudi, 09 Mai 2019 10:40 )