Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Inspiration liturgique - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

INSPIRATION LITURGIQUE

 

''Voici que survient l'Epoux au plein cœur de la nuit.
Et bienheureux le serviteur qu'il trouvera éveillé ». 

Tropaire de l'Epoux * Ton 8 * Matines * Mardi-Saint

 

Il fait nuit au dehors, mon âme,

Les rêves approchent le corps endormi,

Ô Seigneur, consacre ton serviteur mortel.

 

Voici que l’ange, d’une voix délicieuse,

Murmure à mon oreille

Des paroles consolatrices –

Mon cœur répercute multiplement sa voix.

 

Et je ressens la vénération la plus fervente

Que l’homme se pût proposer

Envahir tout mon être.

 

Mon âme se met à rêver d’épuiser l’infini

Comme le petit lac d’eau transparente

Rêve de répéter la face étoilée du ciel !

 

Ô mon ange, rien n’est loin du cœur,

Notre petit rire amuse-t-il l’éternité ?

 

Clarté, simplicité, abondance

Et le poème, avec ses paroles cristallines

Et son suprême pouvoir de ravir !

 

Enfin voici l’aurore qui sourd

Des yeux des dieux immortels !

 

Lumière, lumière, lumière,

Je serre sur ma poitrine

Le livre sacré d’Ernest Hello

Pendant que, au dehors,

La cigogne parle avec le silence !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 3 mai 2016

 

Glose :

 

 

Ernest Hello (1828-1885) est un écrivain et critique littéraire français, apologiste chrétien.

Écrivain mystique, quasiment sans relations extérieures, il consacra son existence à l'écriture. Le 12 novembre 1857, il épousa Zoé Berthier, écrivain elle aussi sous le pseudonyme de Jean Lender. Elle sera non seulement sa femme mais aussi sa principale collaboratrice. Après leur mariage, ils vécurent au manoir de Keroman près de Lorient où il s'était aménagé un cabinet de travail dans une tour ronde accolée à un pavillon.

D'après Raïssa Maritain, la conversion de  Léon Bloy doit beaucoup à Ernest Hello. On trouve de nettes traces de son influence dans le Journal d’un cure de campagne de Georges Bernanos et dans l'exégèse biblique de Paul Claudel : Henri Michaux le reconnaît également comme l'une de ses sources.

Outre ses traductions qui ont fait connaître en France les mystiques rhénans, ses œuvres majeures sont L'HommePhysionomies de saints et Paroles de Dieu.

La principale source d'influence de Hello fut Joseph de Maistre et, bien sûr, la Bible, source de sa réflexion sur le style.

Léon Bloy a publié une importante étude sur Hello dans Un Brelan d’Excommuniés, publié par Albert Savine en 1889. Il l’a reprise dans Belluaires et Porchers, ouvrage édité par Stock en 1905, en la faisant suivre d’un texte inédit, également consacré à Hello et daté de 1894 – soit dix ans après la mort de l’écrivain –, intitulé Ici on assassine les Grands Hommes. Il écrit : « Je ne vois guère d’analogue à cet écrivain désorbité que le solitaire Pascal. Ils sont, en effet, tous deux, surtout des poètes et l’étonnement du lecteur est infiniment plus déterminé par leur accent que par leurs pensées. »

Saint Jean-Marie Vianney disait d'Ernest Hello qu’il avait « reçu de Dieu le génie ».

 

ENGLISH :

 

Liturgical Inspiration

‘Behold the Bridegroom comes at midnight

And blessed is the servant whom He shall find watching.’

Troparion of the Bridegroom. Tone 8. Matins. Holy Tuesday.

 

Outside it’s night, my soul,

dreams approach the sleeping body,

O Lord, make holy your mortal servant.

 

And now the angel, in a delightful voice,

murmurs in my ear

words of consolation–

my heart echoes that voice a thousand times

and I feel the most ardent veneration

of which Man is capable

invade my whole being.

 

My soul begins to dream of draining the infinite to the end

just as the little lake of clear water

dreams of mirroring the entire starry face of the heavens!

 

O my angel, nothing is far from the heart,

does our insignificant laughter amuse eternity?

 

Clarity, simplicity, abundance

and the poem, with its crystalline words

and its supreme power to delight!

 

At last here comes the dawn, springing

from the eyes of the immortal gods!

Light, light, light,

I clutch to my breast

the holy book of Ernst Hello,

while, outside,

the stork converses with the stream of silence!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de THracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Mercredi, 08 Mai 2019 08:56 )