Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Trois fantaisies - français

PDF
Imprimer
Envoyer

TROIS FANTAISIES

I.

Sur les vieilles marches de granit gris ciel,

Les pétales roses des pommiers

De l’antique jardin

Lèvent en mon âme émerveillée

La plus haute et sereine allégresse.

 

Ô temps, toi qui manies

En maître souverain

La légèreté et la pesanteur !

 

II.

Des grives musiciennes

Emplissent les andromèdes cuivrées

De la claire magie de leurs chants.

 

Ô printemps, toi qui travailles

À la beauté des âmes !

 

Ô cet attachement surprenant,

Imprévisible, inattendu que le cœur

Éprouve pour la terre

Qui lui a donné vie !

 

III.

 

Le mascaret subit des sentiments

À l’arrivée paisiblement angoissée

De la nuit. Ces sensations suraiguës

Après la dévorante solitude quotidienne.

Je ferme les yeux.

Le livre enchanteur

De Gerad Manley Hopkins

Glisse de mes mains

Et tombe sur l’éblouissant tapis

De fleurs printanières.

 

Ô ce frémissement d’ailes

De papillons et d’oiseaux !

 

Ô pages virginales des poèmes,

Havre de grâce évangéliques !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 28 mars 2019

 

Glose :

Andromède (n.f.) – Pieris japonica – les andromèdes sont des arbustes persistants de la famille des Éricacées pourvus de charmantes clochettes, certes moins spectaculaires que celles de leurs cousins les rhododendrons. En revanche, elles sont plus faciles à associer dans un petit jardin et procurent un intérêt plus durable tout au long de l'année.

 

Mascaret (n.m.) : est un phénomène naturel très spectaculaire qui se produit sur une centaine de fleuves, rivières et baies dans le monde. Ce phénomène de brusque surélévation de l'eau d'un fleuve ou d'un estuaire est provoqué par l'onde de la marée montante lors des grandes marées. Imperceptible la plupart du temps, il se manifeste au moment des nouvelles et pleines lunes. Les mascarets les plus spectaculaires s'observent aux embouchures du Qiantang  en Chine, du Hooghly en Inde et de l’Amazone au Brésil.

 

Gerard Manley Hopkins (1844-1889) est un prêtre jésuite et poète anglais de grand renom.

Fils d'un agent d'assurance, il étudie les humanités au Balliol College de l’Université d’Oxford.  Comme d'autres avant lui, tel John Henry Newman, il demande à être reçu dans l’Église catholique en 1866. Deux ans plus tard, le 7 septembre 1868, Hopkins entre dans la Compagnie de Jésus. Il est ordonné prêtre en 1877.

Mis à jour ( Mercredi, 27 Mars 2019 22:10 )