Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Nondum amabam et amare amabam - français

PDF
Imprimer
Envoyer

NONDUM AMABAM, ET AMARE AMABAM

 

Nous tous, même lumière

Et mêmes ombres !

 

Sommes-nous là

Où arbres et îles prennent racine ?

 

Nous, obscurs oracles

Qui faisons fondre le plomb

Dans le cœur de l’eau glacée

Pour connaître les nœuds

Et les plis de nos incertains destins.

 

Moi, le poète qui connaît l’art

Des solennités poétiques,

Impartial comme la pluie,

J’ai goûté, enchanté, fasciné, ravi

Les fruits apaisants

De l’impérieuse sollicitude de la pensée,

Et appris à contraindre les choses à la parole.

 

Je sais à présent déchiffrer

Le sens caché des éblouissantes calligraphies

Qu’incisent les ailes des oiseaux

Sur les tablettes de saphir de l’azur.

 

Je sais aussi admirer le vert bleu

Des eaux de la mer calme

Et le gris d’océan du ciel matinal.

 

Tel un dieu enfant,

Caché par la brume séparatrice,

Chevauchant l’ultime étoile de la nuit,

J’écoute les prodigieux échos

De ma mémoire

Et écris en jaspe sanguin, lapis-lazuli

Et diamants, mon poème

Sur le cadran solaire en or jaune

Où se rassemblent les éléments épars

De l’univers !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 24 mars 2019

 

Glose :

 

Nondum amabam, et amare amabam : paroles de saint Augustin qui signifient « Je n'aimais pas encore, mais je brûlais d'aimer ».