Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Les huppes fasciées - français

PDF
Imprimer
Envoyer

LES HUPPES FASCIÉES

Elles viennent, fuyant l’Archer, elles viennent

Dans le petit village où j’habite,

Les splendides huppes fasciées

Chaque année

Quand le souriant printemps

Orne de fleurs exubérantes nos vergers.

 

Un soleil citron illumine

Leur vol harmonieux !

 

Elles nous reviennent

De la fraîcheur sonore des forêts

Comme des légères nuées d’anges joyeux

Le soleil ardent dans leurs plumes

Pour peupler les grasses prairies

De notre merveilleuse France !

 

Appuyé à la fenêtre de ma modeste maison,

Je reste des heures à admirer

Ces délicieuses tribus de vie bouillonnante.

 

Fatigué comme un vieille barque

Abandonnée sur les galets d’une plage déserte,

Mon cœur soudain revit

Et se met à battre à un rythme vif et pressant.

La douleur qui l’opprimait hier encore

Fend ma poitrine et l’ouvre à la pleine lumière.

 

Un envoûtant parfum de térébinthe

Se met à sourdre des vieux murs

Et ma vie semble livrée aux moulins à vent

Comme un tas de grains de blé.

 

La pluie a embaumé la terre,

L’air est transparent et duveteux comme un poème.

 

Ah, comme les corps des oiseaux enchantés

Gardent la forme et l’agilité du vent !

 

Ô mon âme, cette immense dilatation du temps,

Cette éclatante lumière bleue qui guérit de l’oubli !

 

Le soir arrive,

Les pieds figés comme du marbre,

Je sens mes sens

Tomber sur le vaste poitrail du sommeil,

Malgré les voix dures comme des pierres

Qui résonnent dans la rue.

 

Ah mon âme, mon âme,

Qu’il est bon de savoir aimer !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 21 mars 2019

 

Glose :

Huppe fasciée – huppe à bandes – Upupa epops oiseau d’une taille de 28 cm et de 55 à 80 grammes, âge maximum : 11 ans. La huppe fasciée est le visiteur le plus spectaculaire de nos pelouses, surtout celles du sud de la France. C'est un splendide oiseau avec un appendice plumeux sur sa tête. Cette crête, qui peut être dressée en éventail, lui a donné son nom. Elle possède un bec effilé utilisé pour extraire du sol des larves et des insectes. Son plumage est d'un orange rosé foncé et elle a les ailes et le dos rayés de noir. C'est un oiseau très timide, qu'on ne voit souvent qu'en vol. Portée par des ailes arrondies, son vol onduleux la fait ressembler davantage à un papillon géant qu'à un oiseau. Par contre, au sol, elle demeure insaisissable et très difficile à découvrir à moins d'entendre son cri très particulier, un « houp-houp-houp » trisyllabique sourd, perceptible de très loin. Sur le sol, elle dresse sa huppe fauve aux extrémités noires et déambule ensuite sur la pelouse en plongeant son long bec recourbé dans le sol.

La huppe fasciée fréquente généralement les parcs, les vergers et les zones agricoles ouvertes, mais on la rencontre également dans les parages des habitations, où elle arpente les pelouses et les sentiers à la recherche de larves d'insectes. Elles se reproduisent dans les trous des arbres ou dans les bâtiments. Comme de nombreux oiseaux, elle préfère se baigner dans la poussière et non dans l'eau. Habitat : la huppe fasciée affectionne les bocages, les prairies et les régions semi boisées, et visite volontiers les jardins.

Fascié, fasciée : à bandes.

Archer – le Sagittaire (ce terme signifie « l’Archer ») est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 18 décembre au 18 janvier. La constellation se situe entre l’Ophiuchus (le Serpentaire) à l'ouest et le Capricorne à l'est. Le Sagittaire était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

D'après une antique tradition, rapportée par Pline l’Ancien, le Sagittaire aurait été introduit dans le zodiaque grec par Cléostrate de Ténédos.

Dans la mythologie grecque, le Sagittaire représenterait le centaure Pholos, bien que certaines sources l’associent plutôt à Crotos ou même à Chiron (lui-même associé à la constellation du Centaure) ; il serait en train de viser le Scorpion avec son arc.