Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Paphiopedila - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

PAPHIOPEDILA

 

Un jeune ange a perdu

Sa tunique d’azur

Parmi les luxuriants paphiopedila.

 

Une bourrasque légère

Incline doucement les calices des fleurs

Vers la terre odorante et humide !

 

Pendant que le jeune ange pleure

Et, de ses petites mains

D’une blancheur inouïe,

Fouille les buissons,

Je rêve à l’essence du printemps,

Aux rues animées de ma ville,

Aux amis, hommes et femmes,

Qui s’y meuvent en saluant le matin !

 

Le jour, cahier orange toujours ouvert

Où j’écris mes émotions,

Vient à ma rencontre et me sourit !

 

Ô mon adorable jeune ange,

Je t’aiderai à trouver ta tunique –

Je sais, tu ne peux revenir nu au ciel

Parmi les étoiles du Cygne.

 

Mais quand tu me quitteras,

Paupières closes, mains serrées,

Je sentirai une blanche pesanteur

Se saisir de mon cœur

Et me mettrai à sangloter,

Sangloter, sangloter

Revenu comme toujours

Dans ma solitude,

Tombé pour longtemps

Sur la neige rose du silence !

 

Oui, seul, à effeuiller les ombres !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 8 mars 2019

Glose :

Paphiopedilum (pluriel : paphiopedila) : (du grec - Πάφιος / Páphios, « de Paphos », adjectif qualifiant Aphrodite et πέδιλον / pédilon, « sandale ») sont un genre d'orchidées originaires d’Asie tropicale, appelées couramment « Sabot de Vénus », faisant partie de la sous-famille des Cypripedioideae.

La constellation du Cygne : le Cygne est une grande et brillante constellation, parfois appelée la Croix du nord (en référence à la Croix du Sud), car ses étoiles sont principalement disposées selon une grande croix. L'oiseau qu'elle représente s'étend sur la Voie lactée estivale, paraissant en migration vers le sud. Son nom lui est donné par Ptolémée dans le Livre VIII de l’Almageste du IIe siècle.

Cette constellation est associée à plusieurs oiseaux légendaires de la mythologie grecque :

  • Selon l'une des légendes, le dieu  Zeus s'était déguisé en cygne pour séduire Léda,  dont il eut pour enfants les Gémeaux (Hélène et Pollux). Léda est également la mère de Clytemnestre et Castor.
  • Elle pourrait également représenter Orphée, métamorphosé en cygne après son assassinat et placé dans les cieux à côté de sa lyre.
  • Enfin, on dit qu'un jeune homme nommé Cycnus était l'amant (ou le demi-frère) du malheureux Phaéton. Après que celui-ci a été foudroyé par Zeus pour avoir conduit les chevaux du Soleil et fait ainsi brûler la terre, Cycnus se mit à chercher son corps désespérément dans le fleuve Éridan où il était tombé. Cycnus plongea tant de fois dans le fleuve que Zeus eut pitié de lui et le changea en l'oiseau aquatique qui porte depuis son nom.

Répertoriée par les astronomes grecs, cette constellation était alors désignée sous le nom de l'Oiseau. Elle fut également désignée sous le nom de Croix de Sainte-Hélène par Julius Schiller en 1627 à une époque de christianisation massive du ciel (la constellation de la Croix du Sud en est contemporaine).

Dans la mythologie chinoise, la constellation du Cygne héberge une fois par an le pont qui relie les amants Niu Lang et Zhi Nu.

 

ENGLISH :

 

Paphiopedila*

A young angel has lost

his azure tunic

among the luxuriant paphiopedila.

 

A light gust of wind

gently bends the calyxes of the flowers

towards the humid aromatic earth!

 

While the young angel weeps

and searches in the bushes

with little hands

of an incredible whiteness,

I dream of the essence of spring,

of the busy streets of my town,

of friends, men and women,

bustling there, greeting the morning!

 

The day, that orange notebook, ever open,

where I write down my emotions,

comes to meet me and smiles at me!

 

O my adorable young angel,

I will help you find your tunic –

you know that you can’t return naked to the heavens

among the stars of Cygnus.

But when you leave me,

eyes closed, fists clenched,

I will feel a white weight

grip my heart

and I’ll begin to weep,

to weep and weep,

once again facing

my solitude,

the rose-pink snow of silence

where I fell such a long time ago!

 

Yes, alone, picking off one by one the petals of the shadows!

*Paphiopedilium: ‘Venus Slipper’, genus of the lady slipper orchid subfamily

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Samedi, 09 Mars 2019 23:52 )