Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

CARAL - français

PDF
Imprimer
Envoyer

CARAL

 

À Rodolfo Hinostroza


Nous, nous avons vécu parmi les pyramides

De cette cité splendide, à nulle autre égale,

Toi, princesse prêtresse, enfant impériale,

Voix impérissable des sables impavides.

 

Loin chantait la mer sous les baisers des rames,

L’air, feu brûlant, gisait sur les pierres arides,

Des hommes, amis des dieux, de leur sourires splendides

Changeaient en oasis cette terre tissée de flammes.

 

Ô temps seigneurial, siècles  endormis

Dans les entrailles profondes de ce pays magique,

Ces ombres insolites, ces âtres féeriques

 

Habitent encore mon âme, pendant les longues nuits.

Rouille, cendre et amour, grenades des étoiles,

Tout n’est que vision, mystère canonial.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 3 mars 2019

Glose :

Le site archéologique de Caral, situé dans le désert près de la côte du Pérou, à 140 km au nord-ouest de Lima, est le vestige de la plus ancienne cité précolombienne d'Amérique connue à ce jour. Elle fut construite par la civilisation dite de Caral. Les analyses au carbone 14 de roseaux retrouvés en son sein datent sa construction entre 2600 et 2000 av. J.-C., ce qui fait d'elle la plus vieille ville américaine et l'une des plus anciennes au monde, contemporaine des grandes pyramides d'Égypte.

Le site de Caral, nommé d'après le nom du village le plus proche, est en fait un ensemble de sites archéologiques qui aurait abrité la première civilisation américaine.

La population locale d'alors est estimée entre 5 000 et 10 000 habitants répartis sur une quarantaine de sites (18 répertoriés à cette date, dont Caral, Miraya, Lurihuasi, Pueblo Nuevo, Era de Pando, Allpacoto, Peñico, El Molino, Piedra Parada, Aspero, Chupacigarro, Huacache, Cerro Blanco, Cerro Colorado, Jaiva, Pando, Liman et Capilla) qui se situent dans la vallée de Supe, de part et d'autre du rio Supe (rive droite et gauche) et des quatre vallées adjacentes. Ils sont distants les uns des autres de quelques kilomètres.

Les pyramides :

Au-dessus des rives du rio Supe, sur une surface de 65 000 mètres carrés, se dressent six pyramides témoignant de cette culture antérieure aux Incas.

Les ouvriers qui ont bâti les pyramides transportaient les roches de la rivière au chantier dans des sacs de roseaux (las Chicras). Mais, plutôt que de vider leur sac, ils le jetaient avec son contenu dans la pyramide.

Les pyramides, entourées par plusieurs maisons, sont elles-mêmes placées autour d'une grande place publique. Munies d'un escalier, elles ne sont pas pointues comme celles d’Égypte, mais se terminent par un étage plat où se trouvent quelques pièces et un foyer. La pyramide majeure, elle, a la taille de quatre terrains de football, et l'amphithéâtre qui se trouve en son milieu peut contenir plusieurs centaines de personnes. La pyramide la plus imposante s'élève à 18 mètres et a une base de 150 mètres sur 160.


Rodolfo Hinostroza (1941-2016) est un des plus grands poètes, écrivains, journalistes et critiques gastronomiques péruviens.