Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LES FLAMMES QUI PURIFIENT - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

LES FLAMMES QUI PURIFIENT

 

« La prière du cœur fait voir tout en bleu ! » 

Damianos,

moine du Mont Athos

Tu viens des collines lointaines,

Toute parfumée de l’haleine

Des fleurs des champs

Et de l’âme des brises.

 

Tu cours, vêtue

Des parures d’or des nuits,

Accompagnée

Du chant halluciné des abeilles

Et le murmure mélancolique

Des feuilles des trembles

Qui impriment à l’air

Leur vivante diction.

 

Tout autour de toi

Brille de tout son éclat

La profusion exaltante

Des baies précieuses,

Rouges étonnamment.

 

Ô cette immersion de chaque chose

Dans l’eau de l’air,

Dans la profondeur du mot qui la désigne

Abruptement.

 

Toi, ô image authentique, précise

Et définitive de la Beauté,

Approprie-toi tous les fastes

De la langue !

 

Et voici le jour qui s’efface

Comme les lettres d’une ancienne stèle,

Dans la grave nostalgie du soir.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 13 février 2019

 

Glose :

 

Le mont Athos (en grec moderne Το όρος Άθωνας ou Άθως to oros Áthonas/Áthos, aussi appelé « Sainte Montagne », Άγιο(v) Όρος Ágio(n) Óros) est une montagne de Grèce à l'extrémité de la péninsule de l'Aktè, dont il constitue le point culminant avec 2 030 mètres d'altitude.

Il est célèbre pour les vingt monastères orthodoxes qui sont établis sur ses flancs et dans les environs depuis le Xe siècle. Cette communauté théocratique est organisée en République monastique du Mont-Athos.

Selon une tradition, son nom vient du géant Athos qui, pendant la Gigantomachie, aurait jeté une grande roche sur Poséidon. Cette roche serait devenue le mont actuel. Une autre tradition inverse les rôles, Poséidon jetant la roche sur Athos.

Le toponyme viendrait de la racine indo-européenne ath- signifiant probablement « tête » ou « sommet ».

Ses flancs sont couverts en majorité de forêt méditerranéenne.

Le géographe grec Strabon (60 av. J.-C. – 20 ap. J.-C.) parle du mont Athos dans sa Géographie (VIII, 35)

Avant l'organisation des chrétiens en communautés religieuses autour des monastères, l'activité principale autour du mont Athos est le pastoralisme. Les premiers ermites chrétiens se retirent sur la péninsule dès le IVe siècle et de manière certaine à partir du VIIe siècle.  Saint Athanase l’Athonite fonde en 963 le premier monastère de la péninsule, celui de la Grande Laure de l’Athos. Dix-neuf autres suivront.

Les 20 monastères par ordre hiérarchique :

  1. Monastère de la Grande Laure (Μεγίστη Λαύρα, Megísti Lávra)
  2. Monastère de Vatopedi (Βατοπέδι ou Βατοπαίδι, en arménien վանքը, Vatopedi vank'y)
  3. Monastère d'Iveron (Ιβήρων ; en géorgien ივერთა მონასტერი, Iverta monasteri)
  4. Monastère de Hilandar (Χιλανδαρίου, Chilandariou; en bulgare Хиландар, Hilandar)
  5. Monastère de Dionysiou (Διονυσίου)
  6. Monastère de Koutloumousiou (Κουτλουμούσι)
  7. Monastère de Pantocrator (Παντοκράτορος, Pantokratoros)
  8. Monastère de Xeropotamou (Ξηροποτάμου)
  9. Monastère de Zographou (Ζωγράφου, en bulgare Зограф)

10.  Monastère de Docheiariou (Δοχειαρίου)

11.  Monastère de Karakallou (Καρακάλλου)

12.  Monastère de Philotheou (Φιλοθέου)

13.  Monastère de Simonopetra (Σίμωνος Πέτρα ou Σιμωνόπετρα)

14.  Monastère d'Aghiou Pavlou (Αγίου Παύλου, Agiou Pavlou)

15.  Monastère de Stavroniketa (Σταυρονικήτα)

16.  Monastère de Xenofontos (Ξενοφώντος)

17.  Monastère de Gregoriou (Οσίου Γρηγορίου, en roumain Sfântul Grigore )

18.  Monastère d'Esphigmenou (Εσφιγμένου)

19.  Monastère de Panteleimon (Αγίου Παντελεήμονος, Agiou Panteleimonos ou Ρωσικών, Rossikon, en russe Пантелеймон)

20.  Monastère de Konstamonitou (Κωνσταμονίτου)

 

ENGLISH:

 

The Purifying Flames

‘The prayer of the heart shows everything in blue’

Damianos, monk of Mount Athos

 

You come from the distant hills,

all scented with the breath

of the flowers of the fields

and the soul of the breezes.

 

You run, clothed

in the nights’ gold finery,

along with

the haunted song of the bees

and the melancholic murmur

of the leaves of the aspens,

imprinting their lively diction

upon the air.

 

All around you

shines with dazzling light

the thrilling profusion

of precious bays,

astonishingly red.

 

O this immersion of every thing

in the waters of the air,

in the depths of the word

which abruptly

confers a name upon it.

 

You, O authentic, precise

and definitive image of Beauty,

take upon yourself all the splendour

of the language!

 

And now the day is fading

like the letters of an ancient stele,

in the solemn nostalgia of the evening.

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Mercredi, 13 Février 2019 17:12 )