Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Les molènes de Phénicie - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

LES MOLÈNES DE PHÉNICIE

À Waris Shah


Toi, aérienne et frêle

Au milieu des molènes lie de vin

De Phénicie.

 

Toi, restée fidèle

Aux éblouissements de l’enfance !

 

Ange, prends à bras-le-corps

Le bonheur léger et gourmand du matin

Et l’ample phrasé des merles !

 

L’eau transparente de la petite rivière

Laisse apparaître en toute clarté,

Le visage souriant des galets blancs !

 

Le vent galope sur son haletant coursier

Au-dessus  des cimes vertes des cyprès.

Le voile léger du jour tout brodé d’or

Enfle sous l’haleine parfumée de la brise !

 

Sonores, des clochettes tintinnabulent au loin

Et rendent plus léger le poids de l’air,

Plus admirable le dévouement des cœurs,

Plus redoutable la concision  des mots !

Ange,

Si proche de l’âme est chaque voix !

Si lucides les soirs éternisés de juin,

Si plaisantes les ombres

Qui s’unissent au calme des jardins !

 

Moi, les doigts encalminés,

Je compte en chantant

Les grains de la gratitude

Dans la chambre

Aux murs désespérément nus !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 10 février 2019

 

Glose :

Les molènes sont des plantes pour la plupart bisannuelles, appartenant à la famille des Scrofulariacées et au genre Verbascum. Souvent de grande taille, elles sont pubescentes, avec des fleurs à cinq pétales, le plus souvent jaunes à anthères orange, groupées en longs épis. Les feuilles forment une rosette à la base, puis sont alternes le long des tiges. L'espèce la plus connue est le bouillon-blanc (Verbascum thapsus et espèces voisines), réputé pour ses vertus médicinales, mais il y en a bien d'autres. Les molènes apprécient les terrains secs et fleurissent généralement de juin à septembre.

Les fleurs de la molène de Phénicie (Verbascum phoeniceum) sont de couleur lie de vin.

 

Pubescent, e (adj.) : couvert de poils fins et courts, de duvet.

 

Waris Shah (1722-1798) était un poète soufi penjabi de l'ordre Chishti, connu pour sa contribution à la littérature de son pays. Il est l’auteur d’un remarquable poème d’amour « Histoire de Hîr et de Rânjha ».


ENGLISH :

 

Purple Mullein

to Waris Shah

You, ethereal and frail

among the purple mullein,

the colour of Burgundy.

 

You, who have stayed faithful

to the dazzling sights of childhood!

 

Angel, hold tightly

to the light greedy happiness of morning

and the rich phrasing of the blackbirds!

 

The transparent water of the little river

reveals with utter clarity

the smiling faces of white pebbles!

 

The wind is riding its breathless charger

above the white tops of the cypress trees.

The light veil of the day, embroidered with gold,

swells beneath the scented breath of the breeze!

 

The tinkle of little bells sounding in the distance

makes the weight of the air lighter,

the devotion of hearts more admirable,

the concision of words more formidable!

 

Angel,

every voice is so close to the soul!

 

So pellucid are the infinite June days,

so agreeable the shadows

merging in the quiet gardens!

 

And I, my fingers becalmed,

sing and count

the beads of gratitude

in the room

with the walls so desperately bare!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Dimanche, 10 Février 2019 13:59 )