Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Personne dans la maison - français

PDF
Imprimer
Envoyer

PERSONNE DANS LA MAISON

 

Personne dans la maison.

Seul le crépuscule erre

Dans le labyrinthe des couloirs.

 

Ô mon âme pleine de tristesse

Pour tous ceux qui s’en sont allés à jamais !

Toi, antique pleureuse, écho plaintif

Des temps jadis empreints de joie.

 

De l’argile vivante de mes souvenirs,

Je sculpte les ovales des visages éteints

Et ravive la rumeur des chapelets

Dans l’ambre frissonnante des doigts.

 

Dans la pourpre de la pierre

Je façonne la musique des lèvres qui se sont tues

Et les faces taciturnes

Que je recouvre, d’un geste délicat,

Du châle féerique de la brume.

Des sanglots de mon cœur navré,

J’édifie l’ombre des voix anciennes.

 

Orchestre des tendres grillons,

Viens, hâte-toi, envahis l’espace de mon poème !

 

Ô cette odeur de chaux fraîche,

Ces hautes statues de granit

En marge de l’hiver,

Les mésanges qui dorment

Dans les pupilles humides du soir

Bercées par la suave odeur des foins !

 

Ô mon Dieu, seule la mort

Ne meurt jamais !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 9 février 2019

Glose :

Janez Menart (1929 – 2004) était un des plus grands poètes slovènes, surtout connu pour sa poésie intimiste. Il a traduit un certain nombre d'œuvres classiques de poésie et de théâtre françaises et anglaises en slovène, notamment les sonnets de Shakespeare.