Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Jours amarrés à la joie - français

PDF
Imprimer
Envoyer

JOURS AMARRÉS À LA JOIE

« Le lieu où un ruisseau balbutie de vieilles histoires… »

Jeong Ji-yong

Penchée sur une tasse de guayusa,

Une femme écoute la musique des insectes

Et le colloque sonore des minutes.

 

Captive d’une violente solitude,

Ses pensées, avec la fluide innocence d’un ruisseau,

Cherchent à pénétrer

Les haletantes altitudes des mystères

De cet infini jour de juillet.

 

Puis, soudain,

Sous la vertigineuse ébullition

D’une archaïque passion,

Elle se lève, tourne sa face vers l’est

Et se  met à chanter !

 

Ô tendre musique du cœur

Ô façon secrète

Dont se meuvent les âmes !

 

Ange, ce que la mémoire oublie,

Le corps, frappé d’une grâce efficace,

S’en souvient toujours !

 

Un jeune homme,
Seul dans la brise,

Regarde l’été qui s’en va.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 6 février 2019

 

Glose :

Jeong Ji-yong (1902-1950) est un des plus importants poètes coréens. En Corée du Sud existe un prix de poésie à son nom.


La Guayusa
est une plante originaire de la Haute Amazonie ou de l'Amazonie andine, une région qui comprend des parties de l'Équateur, de la Colombie, du Pérou et de la Bolivie. 
Bien que son existence ait été documentée dans ces quatre pays, son utilisation rituelle par les peuples autochtones (Achuar ) s’est principalement produite en Équateur, où ses feuilles sacrées sont consommées en infusion depuis plus de 2000 ans pour leurs propriétés énergétiques, anti-oxydantes et anti-inflammatoires

La potion magique amazonienne

Mieux que le vin rouge ou le red bull, les feuilles de guayusa luttent contre les coups de pompe et la peau flétrie. Après la spiruline, les baies de goji et le kombucha, une nouvelle potion « miracle » s’invite dans les régimes à base de plantes. La guayusa possède de nombreuses vertus grâce à sa teneur en caféine et en polyphénols. Avec deux fois plus d’anti-oxydants que dans le thé vert, ces feuilles d’Amazonie agissent comme un stimulant digestif, diurétique et même aphrodisiaque.