Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Ce noble regard - français

PDF
Imprimer
Envoyer

CE NOBLE REGARD

I.

Ce noble regard, ô ma patricienne,

Ce regard qui me lie à ton âme !

 

Le parfum captieux

Des orangers de Mexique

Dans le petit jardin de ma demeure

Et ta peau de glycine !

 

Ta face, parfait modèle du ciel

Qui ruisselle de la lumière

À côté des ténus instantanés de la vie !

 

Âme, je songe à l’itinéraire spirituel

De l’angoisse à l’extase,

De la nuit à l’aurore !

 

Je songe au fatum des stoïciens,

Au hasard et au vide des épicuriens,

À la nécessité spinosiste !

 

Ô amour, toi qui empêches les différences

De nuire à l’unité !

 

Ah, cette libre disposition dans le beau,

Nos êtres nuptialement unis à Dieu,

Dieu, l’entière certitude vraiment sûre,

Dieu simple, inconnaissable,

Inaccessible et inexprimable !

 

II.

Une brise rose vient caresser mon visage,

Le frôlement d’ailes invisibles

Rend l’ardente blancheur aux heures de ce jour

Accoudées à mon épaule !

 

Je suis tout entier tendresse et frisson,

Élévation et clarté !

Moi, le cartographe

De la paisible germination des mots !

 

Ô végétale palpitation du monde,

Ce soir, sous la lueur de la lampe, je lirai

Cosmas Indicopleustès !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 2 février 2019

 

Glose :

 

Oranger de Mexique – Choisya ternata. L'oranger du Mexique est un magnifique arbuste touffu qui peut atteindre les 2 mètres de hauteur mais également d'étalement. De port arrondi, son feuillage  persistant et vernissé est formé de feuilles palmées, composées de trois larges folioles oblongues, de couleur généralement vert foncé. La variété Sundance offre cependant un superbe feuillage jaune lumineux lorsqu'il est jeune ; il verdit par la suite.

Si le feuillage de l'oranger du Mexique possède incontestablement des qualités décoratives, il est également très intéressant pour sa floraison blanche et parfumée. Elle apparaît au mois d'avril et au mois de mai (voire juin selon le climat), au sommet des rameaux. Elle se compose de bouquets de 3 à 9 petites fleurs regroupées en cimes, qui dégagent un agréable parfum d'oranger. Leur odeur et leur nectar sont très appréciés des papillons et des abeilles.

Cosmas Indicopleustès (Κοσμᾶς Ἰνδικοπλεύστης, « le voyageur des Indes »), de son vrai nom Constantin d'Antioche, est un Grec syrien du VIe siècle établi à Alexandrie, adepte du christianisme nestorien. Sans doute marchand d'épices, il fit plusieurs voyages en mer Rouge, dans le golfe Persique et en Éthiopie. Il a composé entre 547 et 549 une description du monde en douze livres intitulée Topographie chrétienne, dans laquelle il rejette l'image du monde des savants grecs, incompatible selon lui avec l'enseignement de la Bible.

La Topographie chrétienne est transmise par trois manuscrits richement illustrés :

le Vaticanus græcus 699, manuscrit en onciales, a été copié à Constantinople au IXe siècle ;

le Sinaïticus græcus 1186, manuscrit en minuscules, a été copié en Cappadoce au XIe siècle ;

le Laurentianus Pluteus IX. 28 a été copié au monastère d’Iveron du mont Athos au XIe siècle.

La première édition complète a été réalisée à Paris en 1706 par Bernard de Montfaucon sous le titre Cosmæ Indicopleustæ Topographia Christiana (texte grec et traduction latine, Il ya aussi l’édition de Wanda Wolska-Conus pour la collection Sources chrétiennes des Éditions du Cerf, en trois volumes (1968, 1970, 1973).