Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Francisco Zorzi - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

FRANCESCO ZORZI

Sur le grand livre ouvert du moine

Dort la lune fleurie de mai.

À côté repose, plongée dans le silence,

La plume inspirée du grand théologien.

 

À genoux, la tête levée au ciel,

Francisco prie la Mère de Dieu.

Dans son esprit caracolent l’inexorable

Pluralité des choses

Et l’architecture universelle du cosmos.

 

Marsile Ficin, Pic de la Mirandole,

Sources de frisson,

Dictent l’ordre absolu, géométrique,

Mathématique et musical

À son âme vierge, pure et blanche comme un lis.

 

Que faire de la part irréductible

De chaque être ? Qu’en disent

Les Kabbales chrétienne et hébraïque

En cet été mûri, calme et généreux ?

 

Ô jour d’une stupéfiante clarté

Et cet air nu de la cellule exiguë

Avec le poids révérencieux des ombres

Sur les angles saillants de l’histoire

Et les buissons imprégnés de soleil ?

 

Et nous, nous devant les abîmes

De cet inépuisable savoir

Qui perpétue notre essor vers la clarté

Devant l’immobilité aquatique du soir !

 

Nous qui nous diluons

Dans le cristal des questions,

Nous qui, tremblant d’admiration

Devant le génie de l’humble franciscain,

Nous inclinons vers le rubis du sommeil !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 21 janvier 2019

Glose :

Francesco Zorzi ou Francesco Giorgio Veneto (francisé en François Georges) est un moine franciscain (1466 – 1540) : éminent théologien, philosophe et kabbaliste.

Zorzi entra chez les frères mineurs en 1481. Il apprit le grec et l’hébreu et étudia les écritures bibliques mais aussi les écrits néoplatoniciens et pythagoriciens, et se passionna pour les essais rabbiniques. Il possédait une bibliothèque importante de textes hébraïques.

D'abord pythagoricien, Zorzi, fut en correspondance avec Pic de la Mirandole, un des fondateurs de la Kabbale chrétienne et en fut très influencé, ainsi que par les ouvrages de Marsile Ficin. En revanche, il s'opposa aux doctrines de Nicolas de Cues.

Le sommet de son Harmonia mundi se trouve, pour Zorzi, dans l'architecture où l'architecte pourrait concevoir un bâtiment à l'image de l'univers. Francesco Zorzi a participé à la conception de l’église de San Francesco de Venise avec l'architecte Jacopo Sansovino. Les travaux ont commencé en 1534.

Dans Le Marchand de Venise de William Shakespeare (1564-1616),on peut lire l'influence du De Harmonia Mundi.

Jean Pic de la Mirandole (1463 – 1494) qui se faisait aussi appeler Comte de la Concordia, est un philosophe et théologien humaniste italien, troisième fils d'une vieille famille comtale.

Marsile Ficin (1433 – 1499) est un poète et philosophe italien. C'est l'un des humanistes les plus influents de la Première Renaissance italienne.

Nicolas ChrypffsNicolas de CusaNicolaus Cusanus ou encore Nicolas de Cuse ou le Cusain (1401 – 1464), en raison de son lieu de naissance (Cues sur la Moselle) est un penseur allemand de la fin du Moyen Âge.

Il fut cardinal, puis devint vicaire temporel et ami du pape Pie II. Sa cosmologie de la nature essentiellement spéculative représente l'une des premières grandes alternatives à l'univers fermé de la scolastique aristotélicienne. Sa théorie de la connaissance a durablement influencé la philosophie des sciences (Giordano Bruno, Descartes) et l’astronomie théorique (Galilée). Pour Ernst Cassirer, son ouvrage De la docte ignorance constitue l'une des premières formulations de l’épistémologie moderne.

La Kabbale juive (de l'hébreu קבלה Qabbala « réception ») est une tradition ésotérique du judaïsme présentée comme la « Loi orale et secrète » donnée par Dieu à Moïse sur le mont  Sinaï en même temps que la « Loi écrite et publique » (la Torah). Elle trouve sa source dans les courants mystiques du judaïsme synagogal antique.

Georges Lahy définit la Kabbale comme « la dimension interne de la Torah, correspondant au sod (la connaissance secrète) des quatre niveaux de l'intérieur de la Torah (connus sous le nom de pardès) » : Peshat, « ustensile, plat », Remez, « allusion », Drash, « recherche », Sod, secret » : quatre méthodes classiques d'exégèse juive de la Bible.

Selon ses adhérents, la compréhension intime et la maîtrise de la Kabbale rapprochent spirituellement l'homme de Dieu, ce qui confère à l'homme un plus grand discernement sur l'œuvre de la Création. Outre des prophéties messianiques, la Kabbale peut ainsi se définir comme un ensemble de spéculations métaphysiques sur Dieu, l'homme et l'univers.

Kabbale chrétienne, parfois nommée Kabbale de la Renaissance ou Kabbale philosophique, est un courant philosophique chrétien inauguré par Pic de la Mirandole qui consiste à adapter les techniques d'interprétation kabbalistique au christianisme général et au Nouveau Testament en particulier.

Selon Pic, la Kabbale était un système d'interprétation capable d'éclaircir les mystères du christianisme. Dans la postérité du cardinal de Cues, la Kabbale de la Renaissance avait pour objet principal de montrer l'unité des religions monothéistes.

Pour cette raison, elle fut souvent combattue par les autorités ecclésiastiques hostiles à l’œcuménisme. L'un des plus véhéments détracteurs de cette Kabbale fut le père Mersenne, en 1623, dans ses Questions sur la Genèse.

 

ENGLISH :

 

Francesco Zorzi

The great flower-decked May moon

sleeps upon the monk’s open book.

 

Deep in silence, next to him lies

the inspired pen of the great theologian.

 

Kneeling, his head raised to heaven,

Francisco prays to the Mother of God.

 

In his mind, the inexorable plurality of things

and the universal architecture of the cosmos

canter in lively motion.

 

Marsile Ficin, Pic de la Mirandole,

sources of shivers down his spine,

dictate the absolute order, geometrical,

mathematical and musical,

to his virgin soul, pure and white as a lily.

 

What can be done with the irreducible

part of each being? What do the Christian

and Hebraic Kabbalahs say about it

in this mellow, still, generous summer?

 

O day of astonishing brightness

and this naked air of the cramped cell

with the reverent weight of shadows

upon the salient angles of the history

and the bushes impregnated with sunlight!

 

And we who are faced with the abysses

of this inexhaustible knowledge

which perpetuates our flight towards the light

before the underwater quiet of the evening!

 

We who dilute

In the crystal of questions,

we who, trembling with admiration

before the genius of the humble Franciscan

yield to the ruby of sleep!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Mardi, 22 Janvier 2019 15:08 )