Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

La lumineuse demeure - français

PDF
Imprimer
Envoyer

LA LUMINEUSE DEMEURE

Felix qui potuit rerum cognoscere causas

(Heureux qui a pu pénétrer la raison des choses)

Virgile

 

Toi, magique poésie,

Lumineuse demeure de la langue,

Toi qui connais

Les aubes naissantes

Et les suaves soirées pourpres

Des hautes collines

Que, plein d’un bonheur sonore,

Je bois à satiété !

 

Comme j’aime la blanche nudité des mots,

L’ombre poreuse des strophes,

L’eau lancinante des fontaines de bronze

Et le chant émietté des alouettes !

 

Quelle splendeur dans

La violence zénithale du soleil

Qui mord l’ocre vif des murs des vieilles maisons

Où chantent mille tribus envoûtantes

D’invisibles insectes

Et où l’on entend

La mauve méditation rhapsodique

Des rosiers grimpants.

 

Ce qui manque parfois à l’âme,

C’est le liquide murmure d’un ruisseau

À l’eau vive et à la beauté cristalline

 

Ô cette jolie jeune fille,

Cette fine tige de jacinthe,

Assise à la fenêtre qui regarde

Couler ses larmes de joie !

 

Ô petites mains blanches

Qui, la nuit, enfilent, en chantant,

Les émeraudes des étoiles

En mélodieux bracelets !

 

Ô tranquille douceur

Dans la transparente demeure

De la langue

Cet entrelacement

Des corps et des fleurs !

 

Ô cette lumière, sœur des épaules

De l’être aimé !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 31 décembre 2018-12-31

 

Glose :

Virgile Virgile, en latin Publius Vergilius Maro (né vers le 15 octobre 70 av. J.-C. à Andes, dans l’actuelle Lombardie, et mort le 21 septembre 19 av. J.-C. à Brindes, dans le Sud) est un poète latin contemporain de la fin de la République romaine et du début du règne de l'empereur Auguste.

Son œuvre, notamment ses trois grands ouvrages qui représentent chacun un modèle dans leur style (L’Énéide en style noble, Les Bucoliques en style moyen et Les Géorgiques en style populaire), est considérée comme une quintessence de la langue et de la littérature latines, ayant servi de référence et même d'idéal esthétique pour des générations de lettrés européens, en particulier chez les défenseurs du classicisme.