Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

ANTO?IO VIVALDI (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

ANTONIO VIVALDI

CONCERT POUR FLÛTE TRAVERSIERE EN RE MAJEUR

 

« I would  live in your love as the sea-grasses live in the sea »

 (Je vivrais en ton amour comme les algues vivent dans l’eau de la mer)

            Sarah Teasdale

 

C’est la nuit céleste vêtue de voiles flottants,

Dansant au son fragile d’une flûte traversière !

La terre devient cristal, saphir - la matière,

Quand l’âme de la musique pénètre l’âme du temps !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, ce jeudi 3 novembre, Anno Domini MMV

Glose :

Antonio Vivaldi (vers 1675-1741): compositeur italien. Fils d’un violoniste réputé de Venise. Ordonné prêtre en 1703, il se trouve bientôt dans l’impossibilité d’exercer son ministère, sa faible complexion lui interdisant de participer à la célébration des offices religieux. Nommé maître de violon et de composition, puis maître de chapelle au séminaire musical de l’Ospedale della Pietà, l’une des quatre institutions qui accueillaient à Venise des jeunes orphelines déshéritées, il allait se trouver, pendant près de quarante années (1703-1740), dans un milieu d’intense activité musicale où l’obligation de composer à un rythme rapide dans tous les genres était quasi quotidienne pour le maître de chapelle. Violoniste virtuose,  chef d’orchestre, imprésario et metteur en scène de ses propres opéras, il effectua de nombreuses tournées dans les grandes villes d’Italie, séjourna en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas, connut enfin une gloire européenne. On ignore les raisons pour lesquelles, de retour à Venise (1740), il décida de renoncer à ses fonctions et de quitter cette ville pour Vienne où il mourut l’année suivante dans la solitude, la pauvreté et l’oubli. Curieusement, ce sont les travaux entrepris par les musicologues  après 1850  pour faire revivre l’œuvre de J.-S. Bach, elle-même plongée dans l’oubli, qui ont été à l’origine de la résurrection de celle de Vivaldi. Transcripteur de plusieurs concertos du compositeur vénitien, Bach en fut d’abord tenu pour l’auteur, avant qu’on ne s’avise de l’identité véritable de celui qui les écrivit. La publication de l’œuvre intégrale de A. Vivaldi commença après 1930 et, au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, il devint l’un des musiciens les plus joués au monde.

Sarah Teasdale (1884-1933) : poétesses américaines, née à Saint-Louis (Missouri), Sara Teasdale écrit dans un style lyrique respectueux des traditions. Sa poésie mélancolique exprime son désenchantement et son stoïcisme devant les épreuves de la vie, surtout à travers certains poèmes comme The Solitary ; The Cristal Gazer ; Effigy of a Nun. Parmi ses livres de poésie, on peut citer "Helen of Troy and Other Poems"; "Rivers to the Sea"; "Love Songs"; "Flame and shadow"; "Collected Poems", etc.