Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

La lumière du visage - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

LA LUMIÈRE DU VISAGE

Appelle-moi à la fin

De cette interminable année

D’angoisse et de peine !

 

Appelle-moi, âme, avant que

La neige n’ait recouvert

De sa blanche liesse

Les paupières nacrées du jour !

 

Saison de l’ordre mûr des fruits,

Saison qui fait vibrer

Tout le bleu de mon âme !

 

Appelle-moi quand la lumière

De ton visage pousse

Les ombres à se dévêtir

Afin que je puisse unir

La soif de mon poème

À l’eau vive des syllabes.

 

Appelle-moi avant que toutes les nuances

Du silence ne soient effacées

Et qu’elles puissent vibrer encore et encore

Comme les resplendissantes fresques de Tiépolo !

 

Appelle-moi

Avant que la nuit intérieure

Ne me fasse abjurer ma foi !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 27 décembre 2018

Glose :

Giovanni Battista Tiepolo ou Giambattista Tiepolo (francisé Jean-Baptiste Tiépolo), né à Venise le 5 mars 1696 et mort à Madrid le 27 mars 1770, est un peintre rococo et un célèbre graveur italien ayant travaillé dans plusieurs cours européennes, fait caractéristique de la circulation des artistes dans l'Europe des Lumières.

Les œuvres qui ont fait sa réputation sont les grands cycles de fresques qu'il a peints à Venise et dans sa région, mais aussi à Bergame et, hors d'Italie, à Madrid et à Wurtzbourg pour décorer palais et églises. Il a également laissé de nombreux tableaux et esquisses.

Il fut le mari de Maria Cecilia Guardi, sœur des peintres vénitiens Francesco Guardi et Gianantonio Guardi. Il est également le père des peintres Giandomenico Tiepolo et Lorenzo Tiepolo.

 

ENGLISH :

 

The Light of a Face

Call me at the end

of this interminable year

of anguish and sorrow!

 

Call me, my soul, before

the snow has covered

the mother of pearl eyelids of the day

with its white jubilation.

 

Season of the ripe order of fruits,

season which stirs

all the blue of my soul!

 

Call me when the light

of your face makes

the shadows undress

so that I can marry

the thirst of my poem

to the flowing water of syllables.

 

Call me before all the nuances

of silence are erased

and let them continue to vibrate again and again

like the magnificent frescoes of Tiepolo!

 

Call me

before the night inside me

makes me renounce my faith!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Vendredi, 28 Décembre 2018 22:26 )