Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Simonetta Vespucci - français

PDF
Imprimer
Envoyer

SIMONETTA VESPUCCI

 

I.

 

Quand mes pensées sont lourdes

Comme les champs de blé

Au temps des moissons

Et quand les feuilles des peupliers

Jouent avec le vent,

J’emprunte les petits  sentiers

Qui mènent à la rivière

En bas des collines.

 

Ah, combien ces jours se distinguent

Par la vertu de mon âme et par la révérence

Qu’elle voue à la sainteté des hauts confesseurs !

Ah, je voudrais être et dire

La pure nudité du monde !

II.

 

Seigneur, je sens partout

Ta pertinente présence !

Toi, la divine racine

De mes tendres rêves de poète !

 

III.

Je ferme les yeux

Pour admirer l’extatique beauté

De Simonetta Vespucci !

 

Ô ce visage, neige blanche,

Ces cheveux – fleuve d’or liquide,

Ces lèvres – lave carmin

Et ce doux sourire

Qui parfume son visage aérien !

 

Elle qui ouvre de ses mains

Le printemps et rend plus transparent

L’air de Florence,

Plus cristallin le ciel évangélique

De Toscane !

 

IV.

Ô poésie, toi, silence des noms !

Concorde de l’été et des vagues

Qui va jusqu’au cœur de la tendresse

Grâce au poids des mots

Dans l’instant total !

 

Ô que la forme de toute perfection

Se grave en moi !

Moi qui veux adhérer

À la toute lumière des mots

Et au blanc sortilège des poèmes !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 9 décembre 2018

 

Glose :

 

Simonetta Vespucci (née Simonetta Cattaneo en 1453 - morte à Florence le 26 avril 1476 de tuberculose) est une noble italienne de la Renaissance, célèbre par sa beauté et son charme, de la cour de Laurent le Magnifique, qui servit de modèle à Sandro Botticelli.

Son père était un noble génois, Gaspard Cattaneo della Volta, parent du doge de Gênes Leonardo Cattaneo della Volta. En 1469, elle rencontre Marco Vespucci à l’église de San Torpete, en présence de ses parents, du doge Piero il Fregoso et de quelques membres de la noblesse Génoise. Vespucci avait été envoyé à Gènes par son père pour qu'il étudie à l’Office de Saint Georges. Les parents de Simonetta comprennent très vite qu’un mariage entre les deux jeunes gens serait avantageux, les Vespucci ayant de nombreux liens avec Florence et spécialement avec la maison de Médicis. L’année de ses quinze ans, elle épouse donc son prétendant, ce qui fait d'elle la cousine par alliance du navigateur Amerigo Vespucci.

Le mariage a lieu à Florence, où la jeune femme jouit rapidement d’une certaine popularité. Les frères Médicis, Laurent et Julien, se prennent rapidement de sympathie pour elle. Le mariage se déroule donc dans le Palais Medici-Riccardi. Dès son arrivée, Simonetta est remarquée par Sandro Botticelli et d’autres peintres proches de la famille Vespucci. Elle sert de modèle pour de nombreuses œuvres majeures de la Renaissance, et notamment La Naissance de Vénus de Botticelli. D'une grande beauté, elle gagne le cœur des Florentins, qui la surnomment « la bella Simonetta » ou « La Sans Pareille ». Réputée pour être la plus belle femme de son époque, elle gagne également le cœur de Julien de Médicis, qui deviendra son amant.

Elle meurt dans la nuit du 26 au 27 avril 1476, à l’âge de 23 ans. Lors de son enterrement, des milliers de gens lui font cortège. Elle est enterrée à l’église Ognissanti, l'église paroissiale des Vespucci, à Florence. Botticelli achève de peindre La Naissance de Vénus neuf ans plus tard, en 1485. Il existe des suppositions selon lesquelles le peintre fut également amoureux d’elle, comme en témoigne sa demande d’être enterré à ses pieds. La requête lui est accordée lorsqu'il meurt 34 ans plus tard, en 1510.