Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Ô Ange, nous étions si jeune - français / anglais :chinois

PDF
Imprimer
Envoyer

Ô ANGE, NOUS ÉTIONS SI JEUNES


« Смертный страх перед бумагой белой...
Как его рассеять, превозмочь? »

(« Cette peur mortelle devant la feuille blanche
Comment la disperser, comment la vaincre ? »)

Marie Serguéevna Petrovyh

Mon Ange,

Tu te dresses soudain devant moi

Comme un poème,

Comme une lueur exquise

Dans la grande nuit tissée de froid bleu.

 

Une grêle araignée étire le silence sur le mur

De la chambre devenue royaume d’enchantement !

 

Comme tout est tendrement lié à l’âme :

Le murmure des choses, le chant de l’horloge,

La blancheur de la nappe,

Le parfum envoûtant de pain chaud, cette tige de mente

Et le vase de cristal

Avec son bouquet de chrysanthèmes jaunes !

 

Je reste muet devant

L’empourprement crépusculaire,

La paix délicieuse du milieu du lac,

Le profond tumulte des eaux,

Les écorses malemortes des arbres

Et le sommeil cataleptique de la nature !

 

Ô Ange,

Nous étions si jeunes

Au temps des grandes pluies

Et lisions déjà

Le Rationale divinorum officiorum

De Guillaume Durand de Mende!

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 29 octobre 2018

 

Glose :

 

Maria Serguéevna Petrovyh (en russe Мари́я Серге́евна Петровы́х) – née le 13 mars 1908 et morte le 1er juin 1979) : remarquable poétesse russe soviétique et excellente traductrice. Artiste émérite de la République soviétique d’Arménie. Son unique et éblouissant de beauté recueil « Дальнее дерево » (« L’Arbre lointain ») a été publié à Yerevan (Arménie) en 1968.

 

Malemort, malemorte (adjectif) : Vieilli – mort funeste. Composé de l'adjectif  male (féminin de mal) et de mort.  Les Anciens distinguaient la mauvaise mort, que nous qualifions de violente ou accidentelle et la bonne mort que nous qualifions de douce ou naturelle. Peut s'écrire en deux mots, male mort.

 

Cataleptique (adj.) : atteint de catalepsie (suspension momentanée de la sensibilité et du mouvement). Synonymes : léthargique, apathique.

 

Guillaume Durand de Mende (vers 1230-1296) dit le Spéculateur, en latin « Speculator » en référence à son ouvrage « Speculum judiciale », était un ecclésiastique français. Il fut évêque de Mende en Gévaudan. Il effectue ses études à Lyon auprès du grand spécialiste du droit canon Henri de Suse. Il obtient son doctorat vers 1255. Guillaume Durand est par ailleurs chanoine de Maguelone à partir de 1251.

Il devient enseignant en droit à Modène. Puis il rejoint Rome, où il est fait chapelain apostolique et auditeur général des causes de palais par le pape Clément IV. Il administre pour le pape Grégoire X le patrimoine de Saint-Pierre, mais excita une révolte par sa rigueur et se vit contraint de quitter l'Italie

Le 24 avril 1258 il est élu évêque par le chapitre de la cathédrale de Mende. Il est enterré en l'église Sainte-Marie-de-la-Minerve à Rome. C'est son neveu, aussi appelé Guillaume Durand, qui lui succède à la tête de l'évêché mendois. Ce dernier a d'ailleurs fondé à Mende un collège de prêtres sous le vocable de Tous les saints, la mort de son oncle étant survenue le jour de la Toussaint.

L’ouvrage de Guillaume Durand de Mende Rationale divinorum officiorum (Raisonnement sur les offices divins) est sans conteste l’un des traités de liturgie les plus importants du Moyen Âge. Rédigé à la fin du XIIIe siècle, cette œuvre s’inscrit dans la longue tradition de l’interprétation allégorique de la liturgie. Elle est divisée en huit livres qui traitent des églises, de la hiérarchie cléricale, des vêtements liturgiques, de la messe, de l’office divin, des offices du dimanche, des fêtes des saints et du comput ecclésiastique. Son rayonnement fut immense. On recense plus de deux cents manuscrits datant de l’époque médiévale. Le Rationale divinorum officiorum est d’ailleurs l’un des premiers livres à avoir été reproduit à l’aide de caractères mobiles : il a été imprimé à Mayence en 1457 dans le même atelier où, deux ans plus tôt, la fameuse Bible de Gutenberg fut produite. Quarante-quatre autres éditions ont été exécutées sur des presses manuelles avant la fin du XVe siècle.

 

Le comput ecclésiastique est un ensemble d'opérations permettant de calculer chaque année les dates des fêtes religieuses mobiles et particulièrement celle de Pâques.

 

ENGLISH :

 

O Angel, We Were So Young

« Смертный страх перед бумагой белой...
Как его рассеять, превозмочь? »

(This mortal fear before the blank page,

how can we diffuse it, how can we conquer it?)

Marie Serguéevna Petrovyh

 

My Angel,

suddenly you stand  before me

like a poem,

like an exquisite glow

in the great night woven from frozen blue.

 

A thin spider is stretching out the silence on the wall

of this room, now become a magic kingdom.

 

How everything is tenderly bound to the soul:

the murmur of things, the clock’s song,

the whiteness of the table cloth,

the intoxicating aroma of hot bread, this mint stalk

and the crystal vase

with its bouquet of yellow chrysanthemums!

 

I remain silent before

the flush of twilight,

the delightful peace of the middle of the lake,

the profound tumult of the waters,

the cruel barks of the trees

and the cataleptic sleep of nature!

 

O Angel,

we were so young

in the time of the great rains

and we were already reading

the Rationale Divinorum Officiorum

of William Durand of Mende!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

 

CHINOIS :

 

天使啊,我們該當年輕

 

我的天使,

突然,你站立在我面前

如詩,

如光芒般玲瓏

在這冰凍之藍編織成的偉大夜晚。

 

纖細蜘蛛伸展這個房間

牆上的沉默,現在變成了一個神奇的王國。

 

一切溫柔地與靈魂聯繫在一起:

往事咕噥,老時鐘的歌,

桌布的蒼白,

熱麵包馝馞醉人,薄荷梗稈

和水晶花瓶

帶著一束黃色的菊茼花!

 

我以前保持沉默

暮色中萌芽,

湖中央的寧靜旖旎嫵媚,

水深深而騷動,

樹木粗暴嚎哮

和大自然僵屍般睡眠!

 

天使啊

我們該當年輕

在大雨磅礡時

我們已閱讀著

芒德之吉拉姆杜蘭的

迪萬盧姆 奧菲西澳盧姆理性基本!

 

 

由蔡澤民(Tzemin Ition Tsai)翻譯自Athanase Vantchev de Thracy的英文

Mis à jour ( Dimanche, 11 Novembre 2018 12:26 )