Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Le menuet des constellations - français

PDF
Imprimer
Envoyer

LE MENUET DES CONSTELLATIONS

I.

L’âme vaque comme un ruisseau

D’émerveillement en émerveillement.

Sur les sentes des songes se promènent les nuits

Attendant l’annonce d’un miracle.

 

II.

 

Cette sonate de la neige étincelante

Et la blanche fraîcheur de la porcelaine,

Les arches sonores de la vapeur du thé

Et la longue traîne de neige lunaire

Dans le mystique pays d’Hyperborée.

 

Seul dans le silence

Je m’astreins à la redoutable tâche

D’élaborer l’harmonie du poème

Avec des phrases ciselées, lumineuses

Et comme touchée par une grâce séraphique.

 

III.

 

Ah, je rêve à la générosité de Gaius Memmius,

Le remarquable homme d’Etat, le mécène,

L’orateur, l’éminent poète,

Le protecteur des écrivains !

 

L’esprit affranchi de crainte

Je me lève, rôde de salle en salle

M’arrête, induis mes tuniques

De safran de Cilicie

Et remplis les vases de grains de pavot…

 

IV.

 

Dieu, comment de l’insensible naît

Le monde sensible ?

Pourquoi le sublime est propre

Aux plus grands génies ?

 

Les arbres du jardin m’attendent

Pour parler avec moi,

Ah, que de mots suprêmes qui prennent place

Dans mes pupilles.

 

Je ferme les yeux et, lourd de mille questions,

Troubles, joies

Et enthousiasmes,

M’endors au bord de la clarté

En écoutant le menuet

Des constellations !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 27 octobre 2018

 

Glose :

Gaius Memmius (improprement appelé Gemellus, "Le Jumeau"), est un homme politique du dernier siècle de la République romaine, orateur et poète, patron de Lucrèce et ami de Catulle.

Au début, il est fervent partisan de Pompée, et tribun de la plèbe en 66 av. J.-C.

En 58 av. J.-C. il est préteur. En 57 av. J.-C., il est  propréteur en Bithynie.

Il se retire à Athènes, puis à Mytilène. Il meurt en 49 av. J.-C.

Lucrèce lui a adressé son De natura rerum, et le nomme à onze occasions au cours du poème.