Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Epitre à un ami - français

PDF
Imprimer
Envoyer

ÉPÎTRE À UN AMI

A Norton Hodges

« Firmus ut cornus »
(« Dur comme le cornouiller »)

 

Comme un moulin à vent, le temps moud

Mes nuits et mes jours.

Au milieu de l’Europe,

Ce lys sur le cœur de la Vierge.

 

Signes héraldiques pleins de mystères : fasces d’or,

Roses d’argent, chevrons de gueule,

Griffons, hermines, licornes et fers à cheval,

Azur, sable, pourpre, sinople.

Ma France à la splendeur seigneuriale !

 

Ténèbres et passions, souffrances et larmes

Entourent ma longue vie !

Je crie au milieu de la nuit :

Ô Christ, ô mon Dieu,

Toi la lumière sans déclin,

Éclaire-moi de la clarté du repentir,

Toi, Ami des hommes, et sauve-moi

Afin que je puisse te glorifier.

 

Et voici que je rêve à la basilique

Saint-Sernin de Toulouse

Où reposent, entourées d’une lumière mystique,

Des reliques des apôtres

Saint Simon le Cananéen et saint Thaddée.

 

Je sens frémir dans mon cœur

L’image de l’apôtre Thomas

Touchant la plaie du Christ ressuscité

Dans l’éblouissant tableau du Caravage.

 

Ô cette justesse suprême du pinceau,

Ce poids limpide de la lumière,

La tendresse déchirante des couleurs.

La force intérieure de cette âme blessée !

 

Ô mon Ami, c’est ainsi

Que se consument, en troubles rêveries

Mes jours de pèlerin évangélique

Sous les feuilles et les fleurs

Des prodigieux créosotiers.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 22 octobre 2018

 

Glose :

Cornouiller : arbuste de la famille des Cornacées dont le type, le cornouiller mâle, est remarquable par la dureté de son bois et par ses fruits rouges nommés cornouilles. On appelle encore ces fruits courgelles et sanguinelles.

Fasce : terme de blason. Pièce honorable qui coupe l'écu horizontalement par le milieu, et qui en occupe le tiers. Il porte d'azur à fasce d'or.

 

Chevron : cette pièce honorable est une des plus usitées en blason ; composée d'une bande et d'une barre réunies en pointe vers le milieu du chef, qu'elle ne doit pas toucher. Le chevron descend en forme de compas à demi-ouvert jusqu'aux pointes dextre et senestre du bas de l'écu.

Lorsqu'il est unique dans une armoirie, la largeur de chacune de ses branches doit occuper environ le quart de celle de l'écu ; il peut être mis en nombre, les uns sur les autres, avec des proportions réduites et leur quantité n'est pas limitée.

Le gueules est un émail héraldique de couleur rouge. En représentation monochrome, il est symbolisé par des hachures verticales, selon la méthode attribuée au jésuite héraldiste Silvester Petra Sancta.

 

Le sable est, en héraldique, un émail de couleur noire. En représentation monochrome, il est symbolisé par un quadrillage de hachures horizontales et verticales.

Le substantif masculin, « sable » a probablement été emprunté à l'ancien bas francique, lui-même emprunté au russe соболь (sobol'), désignant la zibeline, dont la fourrure est noire, ou à l'allemand, Zobel, martre noire. Cela désignait initialement sa fourrure noire et brillante. Fourrure est, par ailleurs, un terme d'héraldique..

 

Le sinople est une couleur héraldique classée dans les émaux. Vert en représentation polychrome, il est symbolisé par des hachures à 45° partant du point du chef en représentation monochrome (gravure, architecture, sceaux, etc.) L'origine du mot est mystérieuse, car sinople a d'abord désigné la couleur rouge.

La basilique Saint-Sernin de Toulouse  est un sanctuaire bâti pour abriter les reliques de saint Saturnin, premier évêque de Toulouse, martyrisé en 250. Devenu l'un des plus importants centres de pèlerinage de l'Occident médiéval, elle fut desservie, depuis le IXe siècle au plus tard et jusqu'à la Révolution française, par une communauté canoniale. Saint-Sernin est la plus grande église romane conservée en Europe.

Créosotier - Larrea tridentata - arbre à créosote (creosote bush en anglais), est une espèce de plantes à fleurs de la famille des Zygophyllaceae. Il s'agit d'un arbuste toujours vert d'une taille variant d'un à trois mètres, quatre mètres plus rarement. Ses feuilles, comestibles, sont d'un vert sombre et ses fleurs jaunes ont un diamètre de 25 mm et cinq pétales. La plante diffuse une odeur caractéristique de la créosote, d'où elle tire son nom commun.

L'âge d'une plante de cette espèce a été estimé au carbone 14 à 11 700 ans (évaluation de l'âge de sa souche), faisant d'elle une des plantes les plus vieilles du monde.