Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Henri Manguin - français

PDF
Imprimer
Envoyer

HENRI MAUGUIN

Le cœur longanime du maître,

La suave volupté de ses couleurs –

Beauté et joie –

Trésors célestes d’une palette enchanteresse…

 

Et toute cette vertigineuse luminosité

De l’été méditerranéen !

 

Ses matins illuminés de mille bleus,

Les vibrantes gammes écarlates  de ses aurores !

 

Ah cet art subtil de juguler les fléaux

Et rendre immatériel

Les vastes panoramas des émotions !

 

Ciels qui servent de frontière

Entre réalités intelligibles

Et faits terrestres !

 

Ô mon âme,

Comme les choses divines

Restent similaires

Et identiques à elles-mêmes !

 

Pinceau qui longe le cours rapide du monde,

Délicatesse qui éveille l’espoir du prodige

Et répand généreusement

Des soudaines gaîtés !

 

Je songe à ses pluralis deliberationis

Qui instaurent la paix !

Comment d’amour en amour,

Le temps, toujours inquiet, s’ouvre

Comme les calices des pivoines

Lourds de cette étrange clarté

Que son essence porte

Depuis la nuit et le chaos !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 13 octobre 2018

 

Glose

 

Henri Charles Manguin est un peintre français, né à Paris le 23mars 1874 et mort à Saint-Tropez le 25 septembre 1949.

Il est l'un des principaux créateurs du fauvisme français en 1905.

Longanime (adj.) : de longanimité (n.f.) du bas latin longanimitas, du latin classique longus, « long » et animus, « esprit ». Patience à supporter ses propres maux. Indulgence qui porte à pardonner ce qu'on pourrait punir.

Prodige (n.m.) du latin prodigium. Événement extraordinaire, de caractère magique ou surnaturel. Acte extraordinaire, merveille. Personne exceptionnellement douée.

 

Pluralis Deliberationis – entretiens avec soi-même.