Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Sturgè (amour tendresse) - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

STURGÈ

À Gibreab Teferi Dasta

Sturgé, amour tendresse, amour

Plus doux que les pétales des pommiers,

Amour plus délicat que le vol

Harmonieux des hirondelles

Dans l’air de quartz !

 

Ange, je rêve,

Je rêve mon Ange,

À la claire vibration de ta voix,

Le soir, quand tous les oiseaux,

Chargés de lumière,

Viennent se reposer,

Près du lac de ton jardin,

 

Je rêve à ton sourire d’enfant

Qui sent si bon

Les fleurs des champs,

À ton visage que librement caressent

Les mains ruisselantes des brises !

 

Toi, mon Ange, né du chant aérien des flûtes

Et des syllabes d’un merveilleux poème.

 

Si tu existes, mon Ange,

Il y aura des alouettes dans le ciel,

Si tu existes, mon cœur sera la source

Où, calmes, les racines des arbres

Boiront mes mots !


Ah, ce bout de ciel, qui fait danser

Les tiges suaves des herbes !

L’indéfectible résistance de l’espoir,

Des routes portées à l’incandescence,

L’ultime rumeur des vieilles horloges !

 

Et cette épître à Diognète,

Chef-d’oeuvre absolu de l’apologie !

 

Le temps et ses méandres

Où dort la haute nécessité céleste

De respirer et d’être !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le5 septembre 2018

Glose :

Mots grecs pour l’amour :

Sturgè – amour tendresse

Eunoia – amour dévouement

Charis – amour célébration

Agapè – amour gratuit

Gibreab Teferi Dasta (amharique : ˈግብረአብ ተፈሪ ደስታ), également connu sous le nom de Gebreab Teferi (1915 - 1980), poète et dramaturge éthiopien connu pour sa connaissance approfondie des langues ge'ez et amharique.

Il était l'un des premiers pionniers de la musique et du théâtre éthiopiens. Célèbre parolier, Gibreab a écrit plus de deux cents chansons et des milliers de poèmes. Il a également travaillé en tant que journaliste.

 

L’Épître à Diognète est une lettre d’un auteur chrétien anonyme qui date de la fin du IIe siècle. Il s’agit d’un brillant écrit apologétique adressé à Diognète pour démontrer la nouveauté radicale du christianisme.

 

ENGLISH :

 

Storge*

To Gibreab Teferi Dasta

Storge, love as tenderness, love

more gentle than the petals of apple blossom,

love more delicate than the harmonious

flight of swallows

in the quartz air!

 

Angel, I dream,

I dream, my Angel,

of the bright vibration of your voice,

in the evening, when all the birds,

laden with light,

come to rest

near the lake in your garden.

 

I dream of your child’s smile

so beautifully redolent of

the flowers of the fields,

of your face freely caressed

by the flowing hands of the breezes!

 

You, my Angel, born of the delicate song of flutes

and of the syllables of a wonderful poem.

 

If you exist, my Angel,

there will be larks in the sky

if you exist, my heart will be the spring

where the quiet roots of trees

will drink my words!

 

Ah, this piece of heaven, that makes

the sweet stalks of the grasses dance!

The unshakeable resistance of hope,

roads carried to incandescence,

the last whisper of old clocks!

 

And this epistle to Diognetus,

this absolute masterpiece of apologetics!

 

Time and its meanders

where the lofty celestial necessity

to breathe and be lies sleeping!

 

*Storge: natural or instinctual affection (Ancient Greek)

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Jeudi, 06 Septembre 2018 14:00 )