Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Tes mains éthérées - français / anglais / azéri

PDF
Imprimer
Envoyer

TES MAINS ÉTHÉRÉES

 

« Les accents sont une espèce de chant joint à la parole »

 

Charles de Brosses

 

Tes mains éthérées survolent

Avec la légèreté de l’air matinal

Le clavier du vieux piano.

 

Essor vifs et capricieux des doigts

Confidents du feu

Qui flamboie dans ta poitrine nacrée.

Et tout est emporté dans le vertige

D’un léger tourbillon.

 

Les graines des notes fertiles

Tombent dans l’eau du ruisseau

Et voyagent sur les ondes vertes.

 

Les renoncules jaunes, touchées

Par la mélodie joyeuse

Redressent leurs têtes affaissées.

 

Ô vie printanière,

Ô poème inachevable !

Le génie des éléments fortunés

Dessine avec allégresse

Les traits inoubliables

De ton visage illuminé par la beauté

Jaillie de la source bleue de ton âme !

 

 

Haskovo, le 28 avril 2018

 

Glose :

 

Charles de Brosses (1709-1777). Il est le fils de Charles de Brosses seigneur baron de Montfalcon, conseiller au parlement de Bourgogne et de Pierrette Fevret de Saint Mesmin.

 

Il fit ses humanités chez les jésuites de sa ville natale où il eut notamment pour condisciple Buffon, qui devait rester son ami sa vie durant. Il étudia ensuite le droit et fut nommé, à vingt et un ans, conseiller à la grand’chambre du Parlement de Bourgogne.

 

Cédant aux incitations de Buffon, lecteur des Petites Lettres de Maupertuis, il rédigea l’Histoire des navigations aux terres Australes, compilation de tous les voyages alors connus dans les mers du Sud.

 

C’est à Charles de Brosses que l’on attribue la paternité des mots «Polynésie » (1756)  et « Australasie ». Il a également fourni des articles de critique littéraire à l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

 

Passionné par l’œuvre de l’historien romain Salluste, il partit en Italie pour rechercher le livre perdu de la grande histoire de la République romaine. Cette recherche s’étant avérée infructueuse, il occupa trente années de sa vie à composer une Histoire de la République Romaine dans le cours du VIIe siècle (1777), dans laquelle, après avoir traduit tous les morceaux conservés du travail de Salluste, il s’efforça d’en combler les lacunes.

 

De son voyage en Italie, il ramena cependant l’ouvrage qui a le plus contribué à établir sa réputation, les Lettres écrites d’Italie, publiées pour la première fois sous le titre Lettres historiques et critiques écrites d’Italie (1799) d’après une mauvaise copie tombée entre les mains de Séryeis.

 

De Brosses fut reçu associé libre à l’Académie des inscriptions et des belles-lettres en 1750. Il fit également partie de l’Académie de Dijon. Des démêlés qu’il eut avec Voltaire l’empêchèrent d’entrer à l’Académie française.

 

Charles de Brosses mourut dans les bras de sa fille après une maladie de trois jours à Paris le 7 mai 1777 ; il fut inhumé dans l'église Saint-André-des-Arts à Paris, depuis démolie.

Your Ethereal Hands

 

‘Accents are a kind of song melded to words’

 

Charles de Brosses

 

Your ethereal hands are flying

with the lightness of morning air

over the keyboard of the old piano.

 

Your fingers in their lively fanciful flight

are confidants of a fire

blazing in your in your mother-of-pearl breast.

And everything is swept up into a light

dizzying whirlwind.

 

The seeds of fertile notes

tumble into the waters of the stream

and float away on green waves.

 

Yellow buttercups, touched

by the joyful melody

lift their sagging heads.

 

O springtime life,

O poem that cannot be written!

Jubilantly, the genius

of elements happily assembled

draws the unforgettable features

of your face illuminated by a beauty

sprung from the blue spring of your soul!

 

AZÉRI

 

(TES MAINS ÉTHÉRÉES)

BİRLƏŞƏN  ƏLLƏRİNİZ

"Vurğu sözə qatılan bir mahnıdır"

 

Charles de Brosses

 

Sabah havasının xəfifliyində

Uçar havalı əlləriniz

Klaviyəsi üzərində əski pianonun.

Nəfəssiz və şıltaq barmaqlar…

İnci köksündə yanan

Özünə güvənən  atəş.

Və hər şeyi alıb götürür

Xəfif  bir girdab.

Bərəkətli notların toxumu

Düşər  çay sularına

Yaşıl dalğalar üzərində

Səyahətə çıxar…

Şən melodiyalardan

Təsirlənib saralan

Bitgilrin əyilən başlarını

düzəldin.

Zəngin elementlərin dahisi

Ey bahara xidmət ömrü,

Ey əlçatmaz şeir!

Sevinclə çəkin

Unudulmaz özəllikləri…

Üzünüzü aydınlatan gözəllkiklər

Ruhun mavi baharından yayılır!