Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Apprendre à vivre

PDF
Imprimer
Envoyer

APPRENDRE A VIVRE

« Queste tue mani a difesa di te 
Mi fanno sera sul viso ».

(« Tes mains levées pour te défendre
Font tomber le soir sur mon visage. »)

Vittorio Sereni

Oui, apprendre à vivre, à se renouveler
À chaque jour, en chaque saison !
Mais il faut tant de pure lucidité,
D’infaillible courage, de  constante vigilance !

 

Atteindre la sublime perfection de Pétrarque

Et l’ouverture de l’âme

Vers le ciel des essences de Dante,

Sur l’humanité et la substantialité de l’existence.

 

Ô Séraphins de la divine sollicitude,

Séraphins de la tempérance infaillible,

Anges de la mariale chasteté !

 

Marcher le long des allées

Où les rosiers envoûtent l’air et les abeilles,

Respirer l’invincible liberté

Dans une présence apaisée au monde !

 

Ô poème, je t’aime quand tu te fonds

À la joie de la prière, au feu de l’été

Au chant revigorant des cloches de bronze pur

Aux infinies richesses du vertigineux abîme du présent.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 19 juillet 2018

 

Glose :



Vittorio Sereni
(1913-1983) : poète, écrivain et traducteur, est né à Luino dans la province de Varese. Il passe son enfance et son adolescence sur les rives du lac Majeur, puis part étudier la littérature à Milan où il rédige un mémoire sur Guido Gozzano (chef de file de la poésie dite crépusculaire).


Il connait une période de captivité (il est fait prisonnier en Sicile en 1943 par les Américains).
Il sera détenu en Algérie près d'Oran et libéré à la fin de la guerre. En 1952, il devient publicitaire chez Pirelli. En 1958, il est responsable éditorial chez Mondadori.

Il appartient à la « troisième génération » poétique italienne avec ses amis Bertolucci, Caproni et Luzi.

Mis à jour ( Mercredi, 18 Juillet 2018 14:05 )