Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

ENCHANTEMENT matinal - français

PDF
Imprimer
Envoyer

ENCHANTEMENT MATINAL

 

Clair, le matin heureux me réclame un poème,

Je m’abandonne aux suaves caresse du vent

Sous les resplendissants pêchers

Aux fleurs d’un rouge attendrissant.

 

L’eau dans le lac est d’une transparence infinie

Des gardénias d’un blanc éblouissant

Mirent leur grâce virginale sur la surface calme.

Deux loutres discrètes se faufilent élégamment

Parmi les tiges émeraude des hauts bambous.

 

Ah, mon âme, que faut-il pour croire à l’immortalité ?

 

Ô mon cœur, toi qui jubiles, au plus fort de ta vertu

En ce matin printanier fait d’orichalque éclatant,

En ce doux matin féerique beau comme les tableaux

De Gerhard Nesvadba !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 13 juin 2018

 

 

Glose :

 

Gardénia (n.m.) : des plantes du genre Gardenia, un genre qui comprend environ 250 espèces. Ce sont des plantes à fleurs de la famille des Rubiacées, originaires des régions tropicales à sub-tropicales d'Afrique, d’Asie du Sud, d’Australie et d’Océanie.

 

Son nom vient d’Alexander Garden, botaniste écossais du XVIIIe siècle. Les fleurs sont solitaires ou en petits groupes, blanches ou jaune pâle.

Loutre (n.f.) : les loutresLutrinae, sont une sous-famille de mammifères de la famille des Mustélidés. Il existe plusieurs espèces de loutres, caractérisées par de courtes pattes, des doigts griffus et palmés (aux pattes avant et arrière) et une longue queue.

Cette sous-famille a été décrite pour la première fois en 1838 par le zoologiste Charles-Lucien Bonaparte.

Dans de nombreux pays les loutres ont disparu de leurs aires naturellesd’habitation, de même que les castors qui partageaient leur milieu de vie. Ces deux espèces font l'objet depuis un siècle environ de protection et de programmes ou projets de réintroduction. La loutre étant particulièrement discrète, elle fait souvent l'objet d'un suivi par recherche d'indice (poils, marquage de territoire, pièges photographiques) et d'un suivi télémétrique par puce électronique.

 

Orichalque (n.m.) : l’orichalque (en grec ancien ὀρείχαλκος / oreíkhalkos, littéralement « cuivre des montagnes », de ὄρος / óros, « montagne », et χαλκός / khalkós, « cuivre ») est un métal ou alliage métallique légendaire.

Sous la Rome antique, le mot renvoie principalement à un alliage de cuivre et zinc, et surtout au laiton.

Le terme est employé par les auteurs archaïques comme celui du Bouclier d’Héraclès, souvent attribué à Hésiode :

« Ayant ainsi parlé, [Héraclès] mit autour de ses jambes les cnémides d’orichalque éclatant, présent de l'illustre Héphaïstos. »

On le trouve également dans le second Hymne homérique à Aphrodite (vers 630 av. J.-C.), en parlant des boucles d’oreille de la déesse (IV, 9). Les auteurs classiques eux-mêmes ignoraient de quoi il s'agissait.

Dans le Critias, Platon le décrit comme un métal utilisé couramment par les Atlantes, habitants de la légendaire Atlantide :

« L’île fournissait la plupart des choses nécessaires à la vie. D’abord, tous les métaux, durs ou malléables, extraits du sol par le travail de la mine, sans parler de celui dont il ne subsiste aujourd’hui que le nom, mais dont en ce temps-là il y avait plus que le nom, de cette espèce qu’on extrayait de la terre en maints endroits de l’île, l’orichalque. C'était alors le métal le plus précieux après l’or »

Gerhard Nesvadba né en 1941 à Darmstadt, en Allemagne, près de Francfort / Main. Peintre autrichien. En 1943, sa famille s'installe à Vienne, en Autriche, le pays que Gerhard continue à habiter  aujourd'hui. Gerhard est devenu un peintre à succès.

 

Ses peintures sont très prisées par les collectionneurs d'art. Gerhard Nesvadba appartient à la petite compagnie d'artistes authentiques qui ont une maîtrise innée des fondements de la lumière, de la composition et de la couleur. D'une approche traditionnelle, mais d'une application extrêmement personnelle, ses paysages ruraux et ses scènes de montagne sont remplis de lumière.