Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LOGION - français

PDF
Imprimer
Envoyer

LOGION

Un souffle d’or

Passe dans la chapelle blanche.

Des ombres bleues glissent

Devant l’iconostase illuminée !

 

Dehors un chant de rossignol

Et le logion parfumé du vent !

 

Ô le mot si simple et si difficile à prononcer :

Amour !

 

Blanche, l’aube

Lève le voile de vapeur rose

Sur le jour !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 3 juin 2018

Glose :

Logion (n.m.) : (en grec : λόγιον), au pluriel logia (λόγια), est, dans la Grèce antique, une parole d’inspiration divine ou sacrée.

Depuis le XIXe siècle, les exégètes du Nouveau Testament emploient ce mot d’une manière quasi exclusive à propos des « dits » de Jésus.

La nature de ces logia est en débat depuis Papias d’Hiérapolis.

La parole sacrée des dieux grecs s’exprime sous la forme de l’oracle, le chrêsmos (χρησμός), ou encore du logion, qu’interprètent les devins, et les deux termes sont synonyme..

Dans son Histoire ecclésiastique, au IVe siècle, Eusèbe de Césarée se réfère à une déclaration de Papias d’Hiérapolis dans sa Λογἱων κυριακῶν ἐξηγήσεις (Logiôn kyriakôn exêgêseis), soit « Explication des paroles du Seigneur », ouvrage perdu datant du IIe siècle (120-125). Commentant Papias, Eusèbe affirme : « Matthieu réunit donc en langue hébraïque les logia [de Jésus] et chacun les interpréta comme il en était capable (Ματθαῖος μὲν οὖν ἑβραΐδι διαλέκτῳ τὰ λόγια συνετάξατο, ἡρμήνευσεν δ' αὐτὰ ὡς ἧν δυνατὸς ἕκαστος). »

Cette phrase a suscité de multiples spéculations parmi les exégètes, au point que certains ont voulu y voir la preuve d'un manuscrit original « sémitique » de l'Évangile selon Matthieu qui aurait ensuite été traduit en grec. Cette théorie n'a plus cours chez les spécialistes, qui contestent l'interprétation d'Eusèbe et « soulignent que rien, dans notre actuel Matthieu, ne donne à penser qu'il s'agisse d'une traduction ».