Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Feuilles, tant de feuilles - français

PDF
Imprimer
Envoyer

FEUILLES, TANT DE FEUILLES

« Fidelis usque ad mortem »

I.

Feuilles, tant de feuilles émeraude,

Gracieuses danseuses sous la respiration des brises bleues,

Métronomes affolés sous le souffle mauve des vents coléreux !

 

Mais si calmes sont les denses frondaisons

En cette après-midi de chaleur

Et de minuscules moucherons haletants

Avec cette tache d’huile sur le journal

Et cette abeille apeurée qui se cogne

Contre les vitres qu’on oublié de nettoyer.

 

II.

 

Bouillonnement incandescent de l’été,

Le collier de coquillages roses

Autour de ton cou étincelant de blancheur !

 

Que faire, Ange, de cette soudaine émotion

Qui sème le désordre

Dans la paisible clarté de ce jour

Où l’air peaufine les traits délicats de son visage ?

 

Que faire ?

 

III.

Ah, tout est comme autrefois, tout, mon Ange,

Même les arbres ne changent pas

Et nous, nous ne savons plus qui reste et qui part

Ni vers où vogueront les barques solitaires

De nos cœur consternés.

 

Feuilles, tant de feuilles !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 17 mai 2018

 

Glose :

Fidelis usque ad mortem :locution latine qui signifie « Fidèle jusqu’à la mort »

Consterné e (participe passé et adjectif) : jeter brusquement dans un état de stupeur et de découragement. Attrister et dérouter l’esprit qui ne parvient pas à comprendre : synonymes - navrer, désoler. Littéraire et vieilli : jeter à terre, s’étonner, s’affoler.