Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Res Nullius - français

PDF
Imprimer
Envoyer

 

RES NULLIUS

 

I.

 

Plus doux que l’âme, le bouton d’or,

L’humble petite fleur aérienne,

Amie fidèle de l’eau

À la mélancolie voyageuse !

 

Plus transparente, l’inquiète douceur des iris,

Plus dense, la délicieuse frayeur des coccinelles !

 

Fleur dorée, tu souris et tout à l’entour

Devient joie ensoleillée et enchantement

Et tout revit en heureuse apesanteur !

 

Admiration, amitié, amour,

Magistrale luminosité de la brise,

Délicates oscillations du cœur humain,

Des vies qui vont avec panache, vers le ciel !

 

II.

 

Moi, le frère lunaire des herbes,

Médusé par d’étranges augures ?

 

Ô cette enfiévrée écriture des oiseaux

Sur les pages radieuses du ciel,

Ô cette foi violente et lumineuse !

 

Ô temps qui m’appauvrit

De tous ceux que j’aime !

 

III.

 

Seigneur, mon tendre Dieu,

Je suis encore vivant,

Encore debout,

La face tournée vers l’absolu !

Je respire encore et clame :

 

Credo, amo, spero !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 15 mai 2018

 

Glose :

Res Nullius : expression latine qui signifie « Choses qui ne sont la propriété de personne. » Terres sans propriétaire, mais aussi l'air qu'on respire, les poissons dans la mer, les oiseaux dans le ciel.

Bouton d’or / Renoncule : les renoncules (genre Ranunculus) sont des plantes herbacées, annuelles ou vivaces. Elles comportent près de 500 espèces. Elles ont un port très différent selon les espèces . Aux latitudes tropicales, ce sont plutôt des plantes d'altitude.

Le nom de renoncule dérive du latin ranunculus, « petite grenouille », diminutif de rana, car plusieurs espèces sont aquatiques et plusieurs autres affectionnent les endroits humides que fréquentent les amphibiens.

Panache (n.m.) : faisceau de plumes flottantes, qui servait à orner une coiffure, un dais, un casque (empanaché). Au figuré : brio, allure spectaculaire.

Augure (n.m.) : du latin augurium. Présage par lequel on juge de l’avenir. Chez les Romains, il se disait des signes que les augures tiraient de l’observation du vol des oiseaux. Aujourd’hui il se dit de tout ce qui peut faire deviner l’avenir.

Dans l’Antiquité : prêtre dont la charge était d’observer le vol des oiseaux et la manière dont mangeaient les poulets sacrés, afin d’en tirer des présages pour la conduite des affaires publiques.

Credo, amo, spero – locution latine qui signifie « Je crois, j’aime, j’espère »