Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Ilaltérable visage - français

PDF
Imprimer
Envoyer

INALTÉRABLE VISAGE

« Et sur le vaste encrier
Pense un buste de Balzac »

Leopoldo Lugones

I.

 

L’inaltérable visage de l’Ange

Où se confondent le ciel et la terre

Et mon affection immédiate, incessante,

Intacte et incorruptible !

 

Ô amour, pour exalter sa splendeur,

Les mots sont si complexes et si chargés de mythes

Et si imprévisible est l’impériale gravité

De l’acte poétique !

II.

Comme Virgile, je voudrais écrire

Chaque vers qui te glorifie, esprit céleste,

Avec toute la lumineuse délicatesse de la précision !

 

Ô maîtres antiques, étant tout à fait autre

Et si loin de vous dans le temps,

Je voudrais tant vous ressembler !

 

III.

 

Cristalline poésie, tu ne seras jamais avilie

Par les méandres de la fallacieuse rhétorique,

Toi en qui éclate tout commencement

Et vibre la grammaire nue de la lumière !

 

IV.

 

Ange aimé, ta beauté apprend aux fleurs

Le poème de leurs parfumes enivrants,

Toi qui modèle à ta guise notre seigneuriale amitié

Et gère l’immense agitation souterraine de mon cœur,

Toi qui sais

Que la vérité est si évidente

Qu’elle semble invisible !

 

Ange, toi qui m’as appris

L’art de supposer

Dans mes mains l’éternité !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 17 avril 2018

 

Glose :

Leopoldo Lugones (1874-1938) , était un poète, romancier, auteur de nouvelles et essayiste argentin. Il reçoit une éducation catholique rigoureuse. En 1892, Lugones fait son entrée dans les milieux du journalisme et de la littérature.

En 1896, il part à Buenos Aires où il épouse Juana González. Il se rend en Europe à deux reprises, en 1906 et 1911, comme c'était l'usage à l'époque chez ceux qui appartenaient à l'élite de la capitale argentine. Son seul fils, Polo, naît en 1897. Lugones est à l'origine de constantes polémiques à Buenos Aires, engendrées aussi bien par son œuvre littéraire que par ses fréquentes évolutions idéologiques - il passe par le socialisme, le libéralisme, le conservatisme et le fascisme. Déçu par le contexte politique des années 1930 et par l'échec de ses engagements personnels, il met fin à ses jours le 18 février 1938 dans une chambre de l'hôtel El Tropezón, à Tigre, en buvant un mélange de cyanure et de whisky. Néanmoins, les publications récentes en Argentine ont mis en lumière une autre motivation possible à son suicide : il était très épris d’une jeune fille qu’il avait rencontrée à l’une de ses conférences à l’université, entretenant avec elle une relation passionnée et émotionnelle jusqu’à ce que son fils fasse pression sur lui, après l’avoir découverte, et le contraigne à la quitter, entrainant un état dépressif l’incitant à mettre fin à sa vie.


Inaltérable (adj.) : du latin médiéval inalterabilis. Qui ne s'altère pas, ne s'abîme pas .

Que rien ne peut changer.