Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

POINCIANA - français / anglais / chinois

PDF
Imprimer
Envoyer

POINCIANA

« Frère que j’ai perdu, raconte-moi tes songes
Pour que je sache un peu s’ils sont restés les miens »

Émile Henriot

 

I.

Les flammes rouges du poinciana,

Ses spectaculaires fleurs sibyllines,

Le vol élégant des tourterelles aériennes

Et leur virtuosité tourbillonnante !

 

L’euphonium de la brise

Et moi, debout aux portes de la poésie

Tiraillé entre

L’espérance, le renoncement,

L’illusion, le rêve et le secret !

 

II.

 

La lumière de tout ce qui est cher à mon cœur,

La foyer familial, les hauts clochers des vieilles églises,

Les  poèmes des lumineux génies,

La grâce indéfinissable des statues,

Les mains qui sculptent la beauté,

La séraphique vertu de frugalité,

La cohésion lucide de l’esprit !

 

III.

 

Moi, citoyen global,

Ami de l’univers dans sa complétude,

L’envoûtant serviteur

De la divine intelligence

Qui porte dans son âme

Le luxe de la loyauté

Et les miracles de la délicatesse !

 

Moi et le vrai mystère de la présence de mes défunts,

L’ami mystique de saint Basil le Confesseur.!

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 14 avril 2018

 

Glose :

Poinciana (n.m.) : nom latin : Delonix regia, Poinciana regia. Arbre originaire du Madagascar, appelé aussi Flamboyant. Période de floraison : juillet, août. Couleur des fleurs  : rouge écarlate ou jaune. Hauteur : 10 m.

Émile Henriot (1889-1961) : poète, écrivain, essayiste et critique littéraire français.

Fils du caricaturiste Henri Maigrot, dit Henriot, Émile Henriot participe à la Première Guerre mondiale. Journaliste au Temps entre les deux guerres, il devient le critique littéraire du Monde, héritier du Temps à la Libération.

De 1908 à 1911, il participe au club des longues moustaches. Les autres membres de ce club sont Henri de Régnier, Jean-Louis de Vaudoyer, Edmond Jaloux, Francis de Momandre, Eugène Marsan, Charles du Bos.

Il a popularisé le terme « nouveau roman » dans un article du journal Le Monde en 1957. Ce terme fut employé pour la première fois par Bernard Dort en avril 1955. Il y critique le roman La Jalousie d'Alain Robbe-Grillet et la réédition de Tropisme de Nathalie Sarraute, caractérisant sous ce vocable un mouvement littéraire regroupant quelques écrivains appartenant principalement aux Éditions de Minuit.

Émile Henriot est élu à l’Académie française le 12 avril 1945, aucun concurrent ne se présentant contre lui. Son épouse née Germaine Gounod, petite-fille de Charles Gounod est décédée en 1971 à 79 ans.

Euphonium (n.m.) : l’euphonium ou le tuba est un instrument de musique appartenant à la famille des cuivres. Par la variété de ses tailles et de ses formes, il constitue une sous-famille1 des cuivres.

Le mot « tuba » provient du latin et désignait à l'époque romaine une grande trompette incurvée (tuba curva) utilisée dans le contexte militaire.

Le terme générique « tuba » englobe aujourd'hui une grande diversité d'instruments distincts, dont les caractéristiques sont sensiblement différentes en fonction de paramètres liés à une facture instable depuis les débuts.

Complétude (n.f.) : propriété pour un espace d'être complet. Synonyme : achèvement.

Saint Basile le Confesseur était un moine et a souffert sous le règne de l’empereur iconoclaste Léon l’Isaurien (717-741). Quand une persécution contre ceux qui vénéraient les saintes icônes a eu lieu, saint Basile et son compagnon saint Procope de la Décapole ont été soumis à la torture et jeté en prison où ils restèrent jusqu’à la mort de l’empereur. Libérés, il continua sa vie monastique. Il est mort paisiblement en 750.



ENGLISH :

 

Poinciana

‘My dear lost brother, tell me your dreams

so that I may have some notion whether they have remained the same as mine’

Emile Henriot

 

1.

The red flames of the Poinciana,

its spectacular sybilline flowers,

the elegant airborne flight of turtle doves

with their whirling virtuosity!

 

The euphonium of the breeze

and me, standing here at the doors of poetry

torn between

hope, renunciation,

illusions, dreams and secrets!,

 

2.

The light of all that is dear to my heart,

the family home, the tall steeples of old churches,

the poems of luminous geniuses,

the indefinable grace of statues,

the hands which sculpt beauty,

the seraphic virtue of frugality,

the lucid cohesion of the spirit!

 

 

3.

I, the citizen of the world,

friend of the universe in its complete fulfilment,

the spellbound servant

of divine intelligence

carrying in his soul

the luxury of loyalty,

the miracles of delicacy!

 

Yes, I and the true mystery of the presence of my departed,

the mystical friend of St Basil the Confessor!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

 

 

中文(CHINESE) :

 

鳳凰木

'親愛的逝去兄弟,告訴我你的夢想

以讓我有幾許概念,看看它們是否與我的一樣“

艾蜜 龍乎有(Emile Henriot)

 

 

1.

鳳凰木紅色火焰,

它壯觀的聖彼林花朵,

優雅的烏龜鴿子精湛的旋律

空中飛行著!

 

微風低音鳴鳴

和我站在詩歌的大門

左顧右盼

希望、放棄、

幻化、夢想和秘密!

 

2.

我心中珍愛著這一切光明,

家庭,古老教堂的高尖塔,

閃亮亮天才們的詩歌,

雕像們難以訴說的優雅,

形塑美麗的手,

天使般的節儉美德,

清晰團結的精神力量!

 

3.

我,身為世界公民,

完全體現的宇宙之友,

神聖而智慧

帶著咒語的僕人

在靈魂中

攜帶著忠誠的奢侈,

精美的奇蹟!

 

是的,我和那場我冥冥中存在之真實奧秘,

聖巴西懺悔者的神秘朋友!

 

 

蔡澤民(Tzemin I. Tsai)翻譯自 Athanase Vantchev de Thracy 之法文原創

 

 

 

Mis à jour ( Jeudi, 26 Avril 2018 06:00 )