Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Printemps à Haskovo - français

PDF
Imprimer
Envoyer

PRINTEMPS À HASKOVO

« Los días cabalgan en los días »

(« Les jours roulent dans les jours, »)

Julieta Valero

 

 

L’empire des pivoines, le royaume des roses,

Le doux soleil qui rit, l’orchestre des abeilles,

Le livre des narcisses, merveille dans les merveilles

Qui font frémir le cœur des êtres et des choses !

 

Printemps à Haskovo, ô violent bonheur,

Ô force incandescente et pure de la pensée

Qui illumine le temps et élucide l’année

Rendant irréductible le chœur candide des fleurs !

 

Ô incessante splendeur des profondeurs de l’âme

Claires, inlassables strophes des tendres moineaux !

Perçant, subtil, nerveux éblouissement des eaux

 

Fluide magie de l’air, flammes  vertes des jusquiames !

Aussi judicieux que libres érudits

Nos corps s’emplissent du chant  auster de l’infini !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 10 avril 2018

Glose :

Julieta Valero (née le 27 juillet 1971 à Madrid) est une poétesse espagnole. Elle est docteur en littérature espagnole contemporaine. Valero publie des nouvelles, des poèmes et des articles dans plusieurs médias littéraires comme Ínsula ABCD de las artes y las letras, Turia, VulcaneMinervaEl Maquinista (de la General), Diario de Poesía (Argentine), et collabore habituellement avec les revues littéraires EncubiertaDiálogo de la lenguaFósforoBababLa dama duende et la revue du ministère espagnol de la culture Literaturas.

Julieta Valero a également participé à de nombreuses anthologies telles que: Inéditos : 11 poetas (2002), 33 de Radio 3 (2004), Todo es poesía menos la poesía. 22 poetas desde Madrid (2004), 11-M. Poemas contra el olvido (2004), Poesía pasión (2004), Deshabitados (2008), Fuga de la nada. 16 propuestas poéticas (2009), El poder del cuerpo. Antología femenina contemporánea (2009), Palabras sobre palabras : 13 poetas españoles jóvenes (Chili, 2010) et Contrabando : una antología de la poesía española actual (Argentine,2011).

Jusquiame (n.f.) : les jusquiames sont des plantes appartenant au genre Hyoscyamus et à la famille des Solanacées. On en connaît deux espèces en Europe : la jusquiame blanche (Hyoscyamus albus), qui pousse sur le pourtour du bassin méditerranéen, et la jusquiame noire (Hyoscyamus niger), beaucoup plus cosmopolite. Les deux plantes sont toxiques, contenant divers alcaloïdes tels que l’atropine, l’hyoscyamine et la scopolamine. Elles sont cependant moins dangereuses que le datura ou la belladone, qui contiennent les mêmes alcaloïdes mais en plus grandes proportions. La graine de jusquiame est connue pour apaiser la rage de dents, elle s'appelle herbe de Sainte Apolline.