Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

TOI, MÈRE, ORATOIRE VIVANT DE LA FÉLICITÉ - français

PDF
Imprimer
Envoyer

TOI, MÈRE, ORATOIRE VIVANT DE LA FÉLICITÉ

I.

Mère,

Les vieilles marches en bois fatiguées

Crissent, soupirent et sanglotent

Sous tes hésitants pieds !

 

Tu sors toute essoufflée dans ton chétif jardin

Où les rameaux pensifs du haut tulipier en fleur

Se meuvent au-dessus de ta tête de neige

Comme des bras tendres, délicats, aimants.

Je n’ai pas de mains pour récolter la peine !

Ables d’eau douce, meules de brouillard,

Non, je n’ai pas de mains pour récolter la peine !

II.

Mère, toi qui as la bonté des pâquerettes

Au bord de tes lèvres gercées, que dis-tu, mère,

Devant le trou béant de ton hivernale solitude ?

 

Mais tu ne réponds pas, tu souris, ton cœur vibre

Avec une confiance inébranlable dans la Providence,

Ressens-tu sur ton âme la sollicitude solaire de Dieu,

Possèdes-tu la certitude enthousiaste

De la vérité des vérités !

 

Veux-tu franchir le seuil et partir

Sur la route de la divine sainteté ?

 

Mère, j’ai ta voix dans mes prunelles

Et tout autour de mes épaules nues !

 

III.

 

Tempête de clarté sous les voûtes des ormes,

Averses de floraisons qui lavent les paupières

Blessées par l’antique vertu d’éloquence !

 

Mots sculptés dans des gracieuses

Et minuscules gouttes de pluie,

Espoir greffé dans l’éclat pur de leur eau !

 

IV.

 

Mère, tu es la vive tonalité des cantiques

Exaltant la splendide résurrection du Christ

Et le sang vif des œufs de Pâques !

 

Toi, tenant l’encensoir

Qui ouvre la voie sacrale !

 

Ô Pâques

Magno cum gaudio !

« Avec grande joie. ».

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 18 mars 2018

 

Glose :

 

Oratoire (n.m.) : un oratoire est un lieu consacré à la prière ou petit édifice appelant à la prière, pour invoquer la protection divine. Plus précisément, ce terme désigne (dans un large bâtiment) une pièce particulière consacrée à la prière personnelle ou, comme édifice indépendant, un petit monument voué au culte d’un saint ou d'une sainte représenté par une statuette ou parfois tout simplement par une simple plaque à son image ou une croix.

 

Tulipier (n.m.) : nom vernaculaire donné par confusion au Magnolia de Soulange (Magnolia soulangeana) en référence à sa floraison spectaculaire au printemps qui ressemble à des tulipes roses.

Magno cum gaudio :.locution latine qui signifie « Avec grande joie »