Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Ainsi, dans ma juvénile audace

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AINSI, DANS MA JUVÉNILE AUDACE

« Dilige et quod vis fac »

 

Saint Augustin

 

I.

 

Puisse vos paroles se réaliser heureusement,

Paroles qui sont pour ma maison

D’une clarté si brillante !

 

Puissent les anges garder libres les issues

Et les passes houleuses de la mer

Afin de permettre à ma barque fragile

D’atteindre librement,

Après des errances méandreuses, les rives du bonheur

La où seul l’amour est maître

Et destin absolu !

 

Ainsi, dans ma juvénile audace,

Je supplie les habitants du ciel

De veiller sur les élégantes sublimations

De mes pensées !

 

II.

 

Que je chante encore,

Que je voie tous les jeunes et lucides désirs s’éveiller

Pour soutenir les fruits immortels de mes strophes

Que la suave patience fait grandir et mûrir !

 

 

III.

 

Je compose des poèmes de fleurs, de brises et d’eau,

Je frappe des mains et ils s’envolent

Vers les cimes radieuses des montagnes.

 

Alors, la nuit venue, une douceur tangible

Inondera, à travers temples et demeures,

La face multiple du monde

Et l’air enchanté caressera de ses mains parfumées

Le sang et la sève des objets et des êtres.

 

IV.

 

Car je sais, amis aimés de mon cœur, je sais

Que toute route vers les cathédrales des étoiles

Est portée à l’incandescence

Et qu’aucun acte n’est juste sans la grâce !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 16 mars 2018

 

Glose :

Dilige et quod vis fac : « Aime et fais ce que tu veux », parole de saint Augustin dans la VIIe Homélie sur la première épître de Jean.

 

Sublimation (n.f.) : d bas latin sublimatio, du latin classique sublimare, « élever ». Littéraire. Transformation des pulsions internes en des sentiments élevés, en de hautes valeurs morales ou esthétiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mis à jour ( Jeudi, 15 Mars 2018 16:09 )