Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Nima Yushij - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

 

NIMA YUSHIJ

 

GHAZAL

« Le sommeil se brise dans mes yeux »

Nima Yushij

 

 

Les trémolos plaintifs de ta voix de neige

Encerclent mes pensées, ma gracieuse beauté,

 

L’exquise passementerie de ta tunique de grège

Ravit mes yeux humides, ma féerique beauté.

 

Dis-moi, ma douce Alix, comment puis-je dormir

Quand dans mon cœur naviguent les barques de ta beauté ?

 

Tu sais que dans mes veines le sang est de saphir

Que fait briller l’aurore, mon envoûtante beauté !

 

Viens et pose ta main, sur mon ardent sourire,

Toi, voluptueuse image de la beauté !

 

Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 15 mars 2018

Glose :

Ali Esfandiari (1895-1958) : (en persan : علی اسفندیاری), plus connu sous son nom de plume Nima Yushij (en persan : نیما یوشیج) est un poète contemporain iranien, qui a beaucoup contribué à la création de la poésie persane moderne, connue sous le nom de she’r-e no, « poésie nouvelle » ou she’r-e nimaa'i, « poésie de Nima ».

Il est né dans le village de Yush, dans le Mazandaran, où il passe son enfance entre les travaux des champs et l'école traditionnelle iranienne, sous l'autorité du mollah de son village. Il rentre à l'école Saint-Louis à Téhéran à l'âge de douze ans afin de pouvoir continuer ensuite ses études supérieures. C'est dans cette école qu'un professeur le guide dans ses premières découvertes poétiques. Il compose d'abord des vers en suivant les grands de la poésie classique Saadi et Hafez par exemple, puis commence à suivre son propre chemin, sans précédent dans la poésie persane : la poésie qui ne tient compte ni du mètre, ni de la rime. Ay Shab (« Ô Nuit ») et Afsaneh (« Mythe ») sont des œuvres qui appartiennent à cette période de transition dans la vie de l'auteur (1922).

Les occasions dans lesquelles Nima a publié ses œuvres sont notables. Durant les premières années pendant lesquelles il écrivait, la presse était contrôlée par le pouvoir, et sa poésie, qui allait plus loin que la norme établie à l'époque, n'avait pas l'autorisation d'être publiée. Après la chute de Reza Shah (1941), Nima est devenu membre du comité éditorial du magazine Musique. Il a publié de nombreux poèmes dans ce magazine.

La langue iraniene :

Le vieux perse constitue avec l'avestique l'iranien ancien du groupe indo-iranien, principal représentant de l’indo-européen en Asie. Ancêtre du pehlevi (moyen perse) et du persan (iranien moderne), il est attesté par les inscriptions des anciens rois perses de la dynastie achéménide, éparpillées à travers leur empire : à Bīsutūn (dans la partie occidentale de l'Iran, en Médie), à Persépolis (dans le sud-ouest de l'Iran), à Suez (en Égypte), etc. La quasi totalité de ces inscriptions émanent de Darius (521-486 av. J.-C.), dont la plus importante est celle de Bīsutūn, et de son successeur Xerxès (486-465 av. J.-C.).

Les inscriptions vieux-perses sont en général accompagnées de deux autres versions, akkadienne et élamite.

Trémolo (n.m.) : effet musical obtenu par la répétition très rapide d'un son, d'un accord. Tremblement d'émotion dans la voix.

Passementerie (n.f.) : ouvrages de fil destinés à l'ornement, en couture ou en décoration.

 

Grège (adj. et n.f.) : de l’italien greggio, « qui est à l'état naturel ». Se dit de la soie telle qu'on l'a tirée du cocon, et aussi des fils que l'on fait avec cette soie.


Alix : prénom issu de la racine germanique « adal » pouvant se traduire par « noble ». Il est aussi apparenté à une étymologique grecque, provenant du terme « alexein » renvoyant au sens de « protéger » ou « noble ». Les Alix sont fêtées le 9 janvier en l'honneur de Sainte Alix.

Sainte Alix (1576-1622) est la fondatrice de la congrégation de Notre-Dame. Alix le Clerc – religieuse lorraine sous le nom de Mère Thérèse de Jésus.  Alix est une riche jeune fille qui, à 21 ans, a renoncé aux plaisirs charnels pour se consacrer à la vie spirituelle. Elle a fondé en 1597 l'école des chanoinesses de Notre-Dame, vouée à l'éducation gratuite des jeunes filles.

Son père, Jean Le Clerc, seigneur de Roville-aux-Chênes dont la famille avait été anoblie par le duc Antoine de Lorraine Ier en 1512 avait épousé Anne Sagay, descendante d'une ancienne famille d'Épinal. Alix était leur seule enfant.

ENGLISH :

 

Nima Yushij

Ghazal

‘Sleep is breaking in my eyes’

Nima Yushij

 

The plaintive tremolo of your voice of snow

encircles my thoughts, my graceful beauty,

 

the exquisite trimmings on your raw silk tunic

delight my moist eyes, my elfin beauty.

 

Tell me, my sweet Alix, how can I sleep

when my heart is sailing the small boats of your beauty?

 

You know that the blood in my veins is sapphire

lending its light to the dawn, my bewitching beauty!

 

Come and place your hand upon my ardent smile,

you, the voluptuous image of beauty!

 

 

Translated from the French of Athanase Vanthev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Samedi, 17 Mars 2018 13:13 )