Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Alisher Navoiy - Ghazal - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

ALISHER NAVOIY

GHAZAL

 

 

« Toi, ma belle à l'œil noir, viens et sois généreuse
Et fais de mes prunelles ta demeure à jamais. »

Alisher Navoiy

 

Elle a mis sur son cœur les fleurs de la tendresse

Et dans ses lourds cheveux une blanche couronne de lys.

 

Long, long dans sa mémoire est ce jour de délices,

Longue la plaie des baisers rayonnant de tendresse.

 

Ô regards de jacinthe, ô feu des cicatrices,

Bleues rivières des jours, flots rose de la tendresse.

 

Tout est flamme dans le cœur et flamme dans les caresses,

Mains débordantes d’aurore, muguets de la tendresse.

 

Et ces étoffes de soie, ces rires et ces caprices

Des lèvres exaltées, blessées par la tendresse.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 14 mars 2018

 

Glose :

Ghazal : le ghazal ou gazel est un genre littéraire florissant en Perse au xiiie et xive siècle mais que l'on retrouve aussi en Inde et en Asie centrale. Il se présente sous forme d'un poème d'amour (le terme ghazal peut se traduire par parole amoureuse).

Le ghazal est aussi porté en musique. Ce sont des chants d’amour à résonance parfois mystique. Ils n’ont qu’un couplet et sont parfois chantés en rythme syncopé. On les retrouve dans tout le monde musulman ayant adopté le système du maqâm (système musical arabe).

Le ghazal est un poème composé de plusieurs de plusieurs distiques ou chers,  chantant l'amour de l'être aimé.

En général, le ghazal obéit à des règles de composition strictes. Chaque distique est composé de deux vers d'égale longueur. Le second vers se termine par un mot ou groupe de mot identique dans chaque distique (le refrain), mot que l'on retrouve par ailleurs à la fin du premier vers du ghazal. En général, le dernier distique doit contenir une allusion ou une invocation à l'auteur du poème.

 

Nizomiddin Mir Alisher Navoiy (1441-1501) : philosophe, mystique, poète et homme d’État (il fut vizir à la cour du sultan timouride Husayn Bayqara) perso-ouzbek de langue tchaghataï, né et mort à Hérat (aujourd’hui ville importante en Afghanistan), vénéré en Ouzbékistan. Il est considéré comme « le père de la langue ouzbek ».

 

Fort peu de traductions ont été mises à la disposition du public francophone, les images et la forme utilisées par Navoiy étant difficiles à rendre en français. Ces traductions s'écartent parfois du cadre stricte du ghazal.

Tchaghataï (n.m.) : langue de la famille turque utilisée comme langue littéraire par les peuples d’Asie centrale.

 

ENGLISH :

 

Alisher Navoiy

Ghazal

‘You, my black-eyed beauty, come to me generously

and make of my eyes your dwelling place for ever.’

Alisher Navoiy

 

She has placed upon her heart the flowers of tenderness

and in her heavy tresses a white crown of lilies.

 

Long, long in her memory she keeps this day of delights,

long the wounds of kisses aglow with tenderness.

 

O hyacinth glances, O bonfire of scars,

blue rivers of the days, rose waves of tenderness.

 

All is flame in the heart and flame in their embraces,

hands overflowing with dawn, lilies of the valley full of tenderness.

 

And these silks, this laughter and these loving whims

of impassioned lips, wounded by tenderness.

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy

 

 

 

 

 

 

 

Mis à jour ( Mardi, 13 Mars 2018 22:34 )