Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LA DANSE - français

PDF
Imprimer
Envoyer

LA  DANSE

À L.M.

“I am the sole witness to my homecoming”

(« Je suis le seul témoin de mon retour au pays »)

 

Okigbo

 

Le vert lierre rampant à l’ombre du silence

Et l’âme du jour brisée en mille morceaux sonore,

Toi, écume de mer, dansant comme Terpsichore

Avec les vagues du temps au rythme de mes stances !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 18 janvier 2018 – Fête de saint Athanase d’Alexandrie

 

Glose :

Lierre (Hedera helix) : le lierre est une liane ligneuse à feuillage persistant et aux feuilles légèrement coriaces. Des feuilles qui peuvent être vertes mais aussi dotées de dessins jaunes, blancs et argentés. La plante fleurit à la fin de l'été et en automne mais ses fleurs sont très petites.

Christopher Ifekandu Okigbo (16 août 1932 - 1967) : poète, enseignant et bibliothécaire nigérian, mort en combattant pour l'indépendance du Biafra. Aujourd’hui, il est largement reconnu comme un remarquable poète africain postcolonial de langue anglaise et l'un des principaux écrivains modernistes du XXe siècle.

Son père était enseignant dans les écoles missionnaires catholiques à l'apogée de la domination coloniale britannique au Nigeria, et Okigbo passa ses premières années à déménager d'une ville à l'autre. En dépit du pieux christianisme de son père, Okigbo vint à croire plus tard dans sa vie, qu'il réincarnait en lui l'âme de son grand-père maternel, un prêtre d'Idoto, une divinité Igbo. Idoto est personnifié dans la rivière du même nom qui coule à travers le village d'Okigbo, et la « déesse de l'eau » figure en bonne place dans ses poèmes.

Terpsichore : dans la mythologie grecque, Terpsichore (en grec ancien : Τερψιχόρα / Terpsichóra, de τέρπεω / térpeô, « apprécier » et χoρός / khorós, « la danse ») est la Muse de la Danse.   C'est une jeune fille, vive, enjouée, couronnée de guirlandes, et tenant une lyre au son de laquelle elle dirige en cadence tous ses pas. Certains auteurs en font la mère des sirènes. Elle a un lien avec Apollon (dieu du soleil et de la poésie) et elle serait la muse représentée dans le tableau de Gustave Moreau Hésiode et la muse.