Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Le Livre de Chasse de Gaston Phoebus comte de Foix - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

LE LIVRE DE CHASSE DE GASTON DE PHOEBUS COMTE DE FOIX

À L.M.

 

Moi, Ange, moi qui n’ai jamais tué même un oiseau,

Je lis, tard dans la nuit, passionné, tremblant de plaisir,

Le livre de chasse de Gaston III de Foix Béarn,

Bouleversé une vive, une étrange émotion.

 

Tant d’exquise délicatesse dans le style,

Tant de grandeur dans chaque phrase

Tant de traces d’une grande âme

Dans ce superbe Manuel de vénerie

Si merveilleusemet illustré !

 

Des princes à l’allure fièr ,

Beaux, simples quand ils le veulent,

Admirés, craints et aimés,

Justes dans chacun de leurs nobles actes.

 

Je pense à vous,

Merveilleux seigneurs

Des temps passés pleins de douceur

À  votre port gracieux,

À vos hauts gestes et à votre chrétienne modestie

Et mon cœur déborde d’une vive exaltation

En lisant vos somptueuses paroles.

 

Quelle grandeur, quelle allure, quelle prestance et beauté de vie,

Quelle élégance et mesure en toute chose

Quelle magnanimité envers le petit peuple plein de ruses !...

 

Et ce débat constant de l’âme partagée

Entre la désespérance et la bonté de Dieu !...

 

Oui, c’est l’honneur qui doit primer

Sur la recherche de la puissance et la richesse !

 

Athanase Vantchev  de Thracy

 

Paris, le 4 janvier 2018

 

Glose :

 

Gaston III, dit Gaston Fébus (selon sa signature, on trouve parfois Phébus ou Phœbus), né le 6 décembre à Orthez ou à Foix et mort le 15 août 1391 à l’Hôpital-d’Orion, comte de Foix, vicomte de Béarn, viguier d’Andorre est un  seigneur féodal de la Gascogne et du Languedoc, de même qu'un écrivain de langue française avec son célèbre ouvrage, le Livre de chasse, un manuscrit illustré sur la vénerie, et un auteur de poésies en gascon.

Sur le plan politique il est ambitieux et profite des conflits entre les monarchies française et anglaise pour revendiquer une autonomie pour le Béarn où il tient sa cour. Cette volonté de se présenter comme un prince indépendant n'est pas du goût des Capétiens mais il est suffisamment habile pour ne pas avoir à subir des représailles qui l'empêcheraient de mener à bien son projet. C'est d'ailleurs là que réside l’ambiguïté de son statut entre vassalité et autonomie plus ou moins réelle. Il semble qu'il avait également pour projet d'étendre ses possessions tout au long des Pyrénées entre le Béarn et le comté de Foix. En Gascogne, il fut un adversaire de la maison d’Armagnac.

D’après l’illustre avocat et homme politique Jean Jouvenel des Ursins (né vers 1360 et mort en 1431), « Il avait été vaillant prince en son temps et subjugua tous ses voisins, et était bien aimé, honoré et prisé, craint et redouté. »

Dans ses chroniques, Jehan Froissard (né vers 1337et mort en 1410) écrit sur Fébus.. " J'ai vu bien des chevaliers, des rois, des princes. Mais jamais je n'en vis qui fut de si magnifique stature et de si merveilleuse prestance. Son visage était très beau, coloré et rieur. Ses yeux étaient verts et amoureux. En toutes choses il était parfait. Il aimait ce qu'il devait aimer, haïssait ce qu'il devait haïr. Il était aimable et accessible à toutes gens et il leur parlait doucement et amoureusement. »

Vénerie (n.f.) : La vénerie (ou vènerie, selon l'orthographe rectifiée de 1990) aussi appelée « chasse à courre » ou encore désignée par « chasse à courre, à cor et à cri », « chasse à bruit » (« venatio clamosa ») ou « chasse par force », est un mode de chasse ancestral qui consiste à poursuivre un animal sauvage (traditionnellement le cerf, le sanglier, le chevreuil, le renard ou le lièvre) avec une meute de chiens courants, jusqu'à sa prise. Seuls les chiens chassent, grâce à leur odorat et leur instinct de prédateur. Le rôle de l'homme, généralement cavalier pour la circonstance, consiste à les contrôler et à les suivre.

Viguier (n.m.) : ancien provençal viguier, du latin vicarius. Dans le midi de la France, juge qui rendait la justice au nom d'un comte ou du roi. Magistrat et chef militaire d'Andorre.

 

 

ENGLISH :

 

The Livre de Chasse of Gaston de Phoebus, Comte de Foix

for L.M.

I, Angel, I, who have never even killed a bird,

am reading, late in the night, passionate and trembling with pleasure,

the Livre de chasse of Gaston III de Foix Béarn,

overcome by an intense, strange emotion.

 

So much exquisite delicacy in the style,

so much grandeur in every sentence,

so many traces of a great soul

in this superb Manuel de Vénerie

so wonderfully illustrated!

 

Princes, fierce of mien,

handsome, simple when they so desire,

admired, feared and loved,

just in every noble act.

 

I think of you

great lords,

of times past full of gentility,

of your graceful bearing,

of your noble gestures and your Christian modesty

and my heart overflows with a lively exaltation

as I read your sumptuous words.

 

What grandeur, what allure, what imposing presence and beauty in life,

what elegance and moderation in all things,

what magnanimity towards lesser people full of cunning…!

 

And this constant debate of the divided soul

between despair and God’s goodness…!

 

Yes, it is honour which must prevail

over the search for power and wealth!

 

Translated from the French of Athanase Vantchev deThracy by Norton Hodges