Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

NOËL 2017 - français

PDF
Imprimer
Envoyer

NOËL 2017

À L.M.

 

« Azul de aquella cumbre tan lejana

hacia la cual mi pensamiento vuela… »

« Bleu de ce sommet si loin

vers lequel vole ma pensée... »

 

Cruz Maria Salmerón Acosta

 

Éclate ma belle joie, c’est de nouveau Noël,

Fleuris comme l’orchidée qui brille à la fenêtre

Que Dieu dans sa bonté bénisse la vie des êtres

Et mets dans chaque sourire un astre surréel.

 

Ô songe de sainteté, tu as touché mon âme,

J’ai vue la terre heureuse qui enfante des fleurs,

Des bleues lustrations, des yeux pleins de bonheur,

Et une clarté divine autour de Notre Dame !

 

Athanase Vantchev de Rhracy

 

Glose :

Cruz María Salmerón Acosta est un des plus grands poètes vénézuéliens, connu comme « le poète du martyre » et aussi comme « le solitaire de la cime de Manicuare ». Il est né ; comme moi, le 3 janvier, mais en 1892 au village de Manicuare (Venezuela) où il meurt le 30 juillet 1929. Son œuvre est composée principalement de sonnets.

Après avoir déménagé à Cumaná pour commencer ses cours dans l’école de Pedro Luis Cedeño, il continua ses études secondaires dans le lycée Federal. En 1910, il voyage à Caracas et commence à étudier Sciences Politiques dans l’Université Central de Venezuela. Il y écrivit son premier sonnet, Cielo y Mar, adressé à son ami, également poète, José Antonio Ramos Sucre.

Deux ans après avoir été diagnostiqué atteint de la lèpre, il sentait des douleurs dans ses bras et des assoupissements dans ses mains. Les médecins l’ont conseillé de rentrer à Manicuare avant qu’il soit victime d’un isolement sanitaire. Salmerón a poursuivi ses études malgré cet avertissement. Mais en 1913, il rentre dans son village, après que le gouvernement de Juan Vicente Gómez a fermé l’université.

Postérieurement à son retour, sa sœur Encarnación meurt, de même que son frère Antoñico, assassiné par le chef civil du village. Face à ce fait, Salmerón a décidé d’affronter l’autorité et fut emprisonné à Cumanâ pendant un an. En sortant de prison, il se réfugie une nouvelle fois à Manicuare, son village natal, dans une petite maison construite spécialement pour lui. Là-bas, il passera ses quinze dernières années de sa vie. Aujourd’hui un musé portant son nom a été inauguré au Venezuela.

La lustration, du latin lustratio, ou lustre, de lustrum, est une cérémonie de purification de la Rome  antique. Elle s'effectuait en versant de l'eau, ou en aspergeant de l'eau au moyen d'un rameau de laurier ou d’olivier, ou encore à l'aide d'un instrument appelé aspergillum.

L'effet de cette purification était censé être équivalent à la fumée de matériau brûlé. Elle était également souvent associée aux sacrifices d'animaux, promenés rituellement autour de la personne ou de l'objet à purifier.

Mis à jour ( Lundi, 25 Décembre 2017 13:35 )