Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Symphonie des éléments - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

 

SYMPHONIE DES ÉLÉMENTS

 

À L.M.

 

« Ange divin, qui mes plaies embaume »,

 

Pierre de Ronsard

 

Musique de Jean-Féry, tu descends des cieux

En vagues inviolées, mouillant les rives du cœur.

Cette amplitude flottante, cette enivrante saveur

De roses mêlées aux larmes, de sons dévotieux !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, le 25 novembre 2017

 

 

Glose :

 

Pierre de Ronsard, né en septembre 1524 et mort en décembre 1585, est l'un des poètes français les plus importants du XVIe siècle. Il fondera dès 1549 avec ses amis Jean-Antoine de Baïf (1532-1589) et Joachim Du Bellay (1522-1560) la Pléiade (ou Brigade, comme elle s'appelait à ses débuts).

 

Jean-Féry REBEL (1666-1747) : Jean-Féry Rebel, dit « le Père », fut baptisé à Paris le 18 avril 1666. Il était le fils de Jean Rebel, chanteur de la Chapelle royale. Ordinaire de la Musique du roi et chef de ballets qui dut probablement participer à l’exécution des premiers ballets de Jean-Baptise Lully (1632-1687). Jean-Féry fut violoniste, claveciniste, chef d’orchestre et compositeur. Dès l’âge de huit ans, il émerveilla Louis XIV et Lully par son jeu du violon. Daté de 1695 , le manuscrit de ses Sonates, publiées en 1712, prouve qu’il compta parmi les premiers compositeurs français à s’illustrer dans ce genre. En  1699, il devint violoniste à l’Académie royale de musique. Après un séjour en Espagne, il obtint un poste dans les Vingt-Quatre Violons du roi. Il joua également un rôle important à l’Académie royale où il devint Maître de musique en 1716. Toutefois, sa tragédie lyrique Ulysse (1703) ne fut pas bien reçue. Il racheta le 30 mars 1718 à Michel-Richard de Lalande (1657- 1726) dont il était le beau-frère le brevet de Compositeur de la  Musique de la Chambre, poste qu’il occupa dans les faits à partir de  1726. Il dirigea également le Concert Spirituel en 1734-1735. Mais c’est probablement dans le domaine de la musique de danse que Jean-Féry Rebel excella. Il composa plusieurs « symphonies chorégraphiques », genre qu’il inventa, au premier rang desquelles Les Caractères de la danse à l’intention de Françoise Prévost qui interpréta notamment ce ballet devant le Tsar Pierre le Grand (1672-1725). Sa dernière œuvre pour orchestre, Les Éléments (1732), composée pour le Prince Carignan (Victor-Amédée de Savoie - 1690-1741), reste célèbre pour son accord initial, superposant tous les sons du ton de mineur, symbole du chaos.

Dévotieux, dévotieuse (adj.) : du dévotion, lui-même du latin ecclésiastique devotio, devotionis, « dévouement ». Qui a une grande dévotion.

 

ENGLISH :

 

Symphony of the Elements

for L.M.

Divine angel, who salves my wounds’

Pierre de Ronsard

 

The music of Jean Féry descends from the heavens

in inviolate waves, overflowing the banks of the heart.

This fluid fullness, this intoxicating savour

of roses mingled with tears, of the sound of pure devotion!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Mercredi, 29 Novembre 2017 17:17 )