Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

La magique tonnelle du jardin

PDF
Imprimer
Envoyer

LA MAGIQUE TONNELLE DU JARDIN

 

À Antonio Corradini

 

« Tener un jardín, es dejarse tener por él y su

eterno movimiento de partida. »

 

(« Avoir un jardin, c'est se laisser prendre par lui et son

mouvement éternel de départ »)

 

Diana Bellessi

Liane de Californie, jasmin étoilé

L'air embaumé scintille sur la tunique du soir

Les frêles mains de ma mère qui met son savoir

À repriser les voiles du temps ensommeillé !

 

 

Seul face au vent léger, j'admire cette féerie

De fleurs et d'oiseaux unis dans la beauté,

Les folles calligraphies des abeilles émerveillées,

Les délicates sanguines du crépuscule fleuri !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, le 20 novembre 2017

 

Glose :

 

Antonio Corradini (1668-1752) : sculpteur vénitien rococo. Actif à Venise, Vienne, Prague et enfin à Naples, où il a travaillé au service de Raimondo di Sangro dans la cour de la chapelle Sansevero. Corradini est surtout connu pour sa maîtrise dans l'exécution des figures voilées. Parmi ses grandes sculptures rappellent le monument à Johann Matthias von der Schulenburg, le groupe de la Pietà et la statue voilée de la Modestie. Un art d'une finesse inouïe !



Diana Bellessi (née en 1946) : célèbre poétesse argentine. Diana Bellessi passe son enfance à Zavalla dans la province de Santa Fe en Argentine. Elle étudie la philosophie à l’Université nationale du littoral (Santa Fe) puis part sillonner le continent américain à pied entre 1969 et 1975. De retour à Buenos Aires, elle coordonne pendant deux ans des ateliers d’écriture dans les prisons de la ville, une expérience qui prendra corps dans son recueil Paloma de contrabando (Pigeon de contrebande). Certains de ses recueils et des anthologies de ses poèmes ont été traduits  en anglais, portugais, allemand et hindi. « Tenir ce qui se tient » constitue en revanche son tout premier ouvrage publié en français.

Elle a reçu la bourse Guggenheim de poésie (1993), la bourse Trajectoire des Arts de la Fondation Antorchas (1996), le diplôme du mérite du Prix Konex (2004), le prix Trajectoire artistique du Fonds national des Arts (2007), le Prix Fondation le Livre décerné au meilleur recueil argentin de création littéraire de 2009 et le XXXII Prix international de poésie de la Ville de Melilla, Espagne. En 2010, elle a été nommée Citoyenne d’honneur de la Ville de Buenos Aires avant de recevoir, en août 2011, le Prix national de Poésie.

Elle a également traduit des poètes anglophones et lusophones tels que Ursula K. Le Guin, Denise Levertov, Adrienne Rich et Olga Broumas.