Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

La grammaire émeraude - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

 

LA GRAMMAIRE ÉMERAUDE

 

À L.M.

 

« Les yeux fermés que vois-je à la fenêtre ? »

 

Bella Akhmadoulina,

La cerisaie

 

J'écoute la langue exquise des arbres amoureux

Que seuls les oiseaux comprennent par excellence,

Embruns de lumière, vertige de rutilance,

Des feuilles qui fondent de joie dans le soir radieux.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, le 15 novembre 2017

 

Glose :

 

Bella Akhmadoulina : en russe Белла Ахмадулина, née le 10 avril 1937 à Moscou et morte le 29 novembre 2010 à Peredelkino. Akhmadoulina est une poétesse, scénariste et actrice soviétique russe.Fille unique d'un père tatar, haut fonctionnaire des douanes, Akhat Valéievich Akhmadouline, et d'une mère russe d'origine italienne, Nadejda Macarovna Lazareva. La future poétesse travaille un an dans un journal à grand tirage, Le Constructeur du métro, après ses études secondaires.

 

En 1954, elle épouse le poète Evgueni Evtouchenko.



En 1955, elle entre à l'Institut de littérature Maxime Gorki où, tout en poursuivant ses études, elle fait publier des poèmes et des articles dans différents journaux. Sanctionnée en 1959 pour s'être opposée à la persécution exercée contre Boris Pasternak, elle peut néanmoins terminer ses études en 1960.

Ses premiers vers avaient été publiés alors qu'elle n'avait que 18 ans dans la revue officielle Octobre, et son premier recueil, La chaîne, sorti en 1962, a un succès retentissant.

En 1960, elle divorce puis épouse le conteur Youri Naguibine.



En 1968, elle divorce à nouveau puis, en 1974, épouse l'artiste Boris Messerer, dont elle aura eu deux filles, Elisabeth et Anna.



Le recueil Histoire de pluie et autres poèmes, traduit en français par Christine Zeytounian Beloüs, rassemble des poèmes écrits de 1956 à 2006. Bella Akhmadoulina fait aussi des traductions en russe de poètes géorgiens, arméniens, kazakhs, tchouvaches, français, italiens, tchétchènes, polonais, hongrois, bulgares… Elle est traduite, à son tour, en français, en allemand, en anglais, en japonais, en italien, en arabe, en polonais, en tchèque, en danois, en arménien, en géorgien, en letton, en kurde, en roumain… En outre, elle écrit des essais, des scénarios et elle est comédienne à l'écran.

Elle demeure avec Boris Messerer et leurs deux filles, à Peredlkono, village de datchas dans la banlieue de Moscou, où elle meurt subitement.

Rutilance (n.f.) : caractère de ce qui est rutilant. Rutilant, rutilante (adj.) : du latin rutilans, rutilantis. Qui est d'un rouge vif, éclatant. Qui brille d'un vif éclat.


ENGLISH :

 

The Emerald Grammar

for L.M.

 

If my eyes are closed, what do I see from the window?’

Bella Akhmadulina, The Cherry Orchard

 

I hear the delightful love talk of the trees

which the birds alone can truly understand,

the sprays of light, the dizzying red sky,

the leaves melting with joy in the evening’s last radiance.

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Samedi, 25 Novembre 2017 17:45 )